5 fois, les femmes ont joué dans la franchise Predator

La controverse est servie par le fait que dans la Predator : la proie le personnage principal est une femme. Bien plus, un qui est capable d’affronter le prédateur sur son propre terrain. Les discussions sur le sujet en sont venues à remettre en question la crédibilité de l’intrigue, sur la base de ce point : une personne ayant la taille physique et l’habileté de Naru (Amber Midthunder) pouvait-elle vaincre une créature entraînée à tuer et dotée d’armes de pointe ?

Le scénario indique clairement que Naru est suffisamment capable de faire face au Predator. Et qu’il peut le faire grâce à sa ruse et sa connaissance du terrain. En fait, le personnage de Midthunder a un talent naturel pour la chasse. C’est ce qu’affirment plusieurs membres de la tribu Comanche à laquelle il appartient.

L’intrigue de Predator : la proie est basé sur la capacité du jeune chasseur à triompher dans des circonstances défavorables. Un point qu’elle réitère à plusieurs reprises. De se souvenir que Naru peut « voir » des choses qui passent inaperçues pour les autres, à sa volonté sans peur. La prémisse indique clairement que ce n’est pas la force physique qui permettra au personnage de triompher.

Bien sûr, ce n’est pas une formule que la franchise n’a pas utilisée auparavant. Dans le premier film, Prédateur le personnage d’Arnold Schwarzenegger finit par se débarrasser de toutes ses armes et utiliser la ruse pour affronter son ennemi. Et ce, après que l’extraterrestre ait tué un par un tout un commando militaire entraîné qui pourrait rivaliser avec le Predator en termes de compétences. Mais à la fin, Dutch, joué par l’acteur, se rend compte que seulement sera capable de vaincre la créature grâce à son intelligence, sa stratégie et ses bons instincts.

Il en va de même pour le policier joué par Danny Glover dans Predator 2 qui doit manier son arme standard contre les armes beaucoup plus sophistiquées d’un Yautja. Mais, au final, il comprend qu’il ne s’agit pas d’un combat au corps à corps, mais de découvrir les forces et les faiblesses de son ennemi. A tel point que, lorsqu’il tue enfin le chasseur, le personnage est récompensé par le reste des Predators accompagnant le premier.

Mais, avec les personnages féminins, la mise en garde est encore plus évidente. Un bon exemple est celui de l’Alexa Woods de Sanaa Lathan dans Alien vs. Predator. Le personnage parvient à gagner le respect d’un chasseur et devient son commandant en second, alors que tous deux tentent d’échapper à des centaines d’Aliens. Elle y parvient en faisant preuve d’audace et de courage, un rebondissement similaire à plusieurs autres utilisés dans les bandes dessinées dont il s’inspire. Dans toutes les situations, les femmes de la franchise ont la capacité de comprendre l’extraterrestre comme un ennemi à vaincre, plutôt que comme une créature inarrêtable.

👉​A lire également  Cette image confirme que Deadpool était sur le point d'apparaître dans Doctor Strange in the Multiverse of Madness

C’est… une liste de certains des personnages féminins qui ont fait face au Predator d’une manière ou d’une autre et ont survécu pour raconter l’histoire.

Anna Gonsalves, dans Prédateur

Le personnage joué par l’actrice Elpidia Carrillo est l’unique survivant aux côtés de Dutch (Arnold Schwarzenegger) dans Prédateur (1987). Alors que tout l’escadron qui l’avait prise en otage est mort aux mains des Yautja, Anna réalise qu’il ne s’agit pas seulement d’un ennemi violent, mais d’un ennemi stratégique.

Membre d’un groupe de guérilla, le personnage a pu identifier et comprendre à un niveau précis le comportement de la créature. En particulier, après avoir découvert que le Predator pouvait saigner, ce qui signifie que c’était une créature encline à être blessée. C’est Anna qui, avec Dutch, aide à construire un piège. Et elle est le premier personnage à parler de la créature comme faisant partie d’une mythologie antérieure à l’intrigue du film.

Et bien qu’il n’ait pas affronté le chasseur de front, Anna a fait face à son attaque et a survécu. À tel point qu’elle a un petit caméo dans la suite en tant que face visible d’une situation inexpliquée et entretenue par le mystère.

Leona Cantrell, dans Predator 2

L’actrice Maria Conchita Alonso jouait un membre de la police de Los Angeles. Et bien qu’on ne puisse pas dire qu’elle ait directement affronté le Predator, elle a eu une rencontre frontale à laquelle elle a survécu. Cantrell n’a pas reculé, mais a tiré et s’est battu avec le prédateur en fuite jusqu’à ce qu’il la chasse. Finalement, l’agent a conservé sa vie lorsque son adversaire a remarqué qu’elle était enceinte, ce qui l’a amené à l’écarter comme adversaire.

Dans le roman de l’intrigue, écrit par John Thomas et Paul Monette et publié en 1987, la capacité stratégique de Cantrell est plus évidente. Et en effet, il est clair que le personnage a l’intention de chasser le Predator en essayant d’approfondir son comportement. A tel point qu’il découvre, par déduction et dans une scène très similaire au film, sa localisation et son lieu d’attaque.

Isabelle, de Prédateurs

Le personnage est l’un des survivants de l’intrigue du film. Faisant partie du groupe d’aliens emmenés sur le terrain de chasse de Yautja, elle possède des compétences militaires et stratégiques avancées. Avant d’être enlevée et emmenée sur une planète inconnue, elle a servi comme tireur d’élite dans les forces de défense israéliennes.

👉​A lire également  Stranger Things' clarifie une grande question sur un personnage gay

Mais comme si cela ne suffisait pas, le personnage connaît les méthodes et la façon dont les chasseurs se comportent dans le combat. C’est Isabelle qui raconte une petite et importante référence au film original et comment les deux seuls survivants ont sauvé leur vie. En d’autres termes, renoncer à l’attaque frontale et accorder un intérêt particulier à la forme de comportement agressif de l’étranger.

Alexa Woods, dans Alien vs. Predator

L’écologiste et expert en escalade est un autre personnage qui a survécu au siège du Predator. Bien pire, une attaque par des centaines de créatures extraterrestres pendant l’expédition de Weyland Industries à Bouvetøya, en Antarctique. Mais l’un des points les plus intéressants du personnage est le fait qu’il ait réussi à gagner le respect d’un Yautja. L’exploit était la conséquence de l’affrontement d’un Alien, de sa défaite et du sauvetage de la vie du chasseur.

Ensemble, ils se lancent dans un voyage à travers la pyramide, tout en fuyant la colonie d’Alien qui ne cesse de croître dans la structure. En fin de compte, Alexa reçoit une cicatrice du prédateur. comme un symbole de respect pour son aide, son courage et sa bravoure.

Machiko Noguchi, par Aliens vs. Predator : Guerre (bande dessinée)

Alexa Woods, plus connue sous le nom de Machiko Noguchi, est une femme humaine qui a gagné le respect des Yautja et, en fait, pendant un temps, a adopté les coutumes de la planète. Dans l’univers des comics, elle était une employée de la Chigusa Corporation qui a survécu à une confrontation dévastatrice entre Aliens et Predators. Au final, son esprit intrépide et sa volonté lui ont valu l’admiration de la culture des chasseurs. On lui a même donné un nom indigène et on l’a marquée comme faisant partie du clan d’un chef respecté.

Après, Machiko est revenue à la vie humaine et a affronté les Prédateurs. Dans les différents scénarios de bandes dessinées dans lesquels elle est impliquée, elle est connue pour son courage, sa force physique et ses prouesses en matière d’armes. Elle a remporté la victoire contre des guerriers de taille et de force physique supérieures aux siennes, ce qui lui confère une aura presque légendaire.