Atom Run, c’est le nouveau jeu des français de Fingerlab, et il promet de nous énerver, très fort même. Il s’agit d’un jeu de plateforme rétro-futuriste, disponible pour Mac, iPhone et iPad, qui fournit largement la dose de challenge requise pour intéresser les gamers même les plus motivés.

Des pièges d’inspiration clairement médiévale

Synchronisation parfaite des sauts et coordination précise des mouvements sont nécessaires pour triompher des innombrables pièges que les développeurs ont glissé dans les tableaux, avec un sadisme évident. Quand notre robot n’est pas tranché par une scie circulaire géante, ou fondu dans une lave en fusion, il est écrabouillé par des pieux acérés d’inspiration clairement médiévale.

Le jeu compte 16 niveaux et promet pas mal d’heures de divertissement, environ 8 pour un bon joueur, quelques jours pour un joueur moins aguerri. « Un joueur un peu nul n’atteindra sans doute jamais la fin du niveau 16 », assure Antoine de Fingerlab. En parcourant les couloirs d’Atom Run, c’est évidemment ce qui frappe : tous les pièges tendus sont là pour surprendre le joueur, placés au pire endroit possible. Un saut pour passer un torrent de lave ? Soyez certain qu’un lampadaire sera placé exactement au point le plus haut du saut pour vous faire risquer la chute dans la masse en fusion. Vicelard et bien ficelé. L’éditeur compte ajouter de nouveaux niveaux, gratuitement, lors de mises à jour ultérieures.

screenshot_atomrun6

8 heures de jeu, ou beaucoup plus

Les contrôles demeurent simples : avancer à droite ou à gauche, et sauter. Sur iOS, le titre gère les manettes MFi. Le Game Center est intégré et les meilleurs scores de nos amis sont visibles sur la page d’accueil d’Atom Run, ce qui donne une durée de vie presque infinie si on cherche à faire du scoring et défier ses amis. Car, outre les pièges qu’il faut déjouer pour passer les niveaux, réussir ceux-ci dans les temps, tout en collectant tous les atomes à récupérer est un défi d’une toute autre nature encore.

screenshot_atomrun5

Notre robot, très mignon doit sauver la terre, et au long de sa quête il meurt, et souvent même. L’énervement de recommencer 10 fois le même passage n’a d’équivalent que le contentement lorsque on y est parvenu. Heureusement, les points de sauvegarde automatique sont relativement nombreux. Un vrai jeu de plateformes en somme. Graphiquement, c’est superbe, les décors sont travaillés, l’animation du robot excellente et le plaisir de le voir faire un salto en l’air toujours renouvelé. Une certaine monotonie dans les décors, tout de même, se dégage au fil des niveaux. La musique et les bruitages ne sont pas en reste mais c’est le moins qu’on attend de Fingerlab, auteur de la célèbre boite à rythme DM1 sur iOS.

screenshot_atomrun3

Atom Run est vendu 2,69 € sur la plateforme mobile d’Apple et 4,49 € sur Mac, sans pub, ni achat in app. C’est une vraie petite perle ludique.

Arnaud joue du clavier comme d'autres du xylophone, mais le résultat demeure peu musical. Il conduit la rédac à la baguette et essaye d'éviter les fausses notes. Geek avec de la patine, il officie aussi dans la presse généraliste.

AUCUN COMMENTAIRE

À vous la parole !

Fermer
*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.