Bonne nouvelle pour les graphistes et maquettistes : il est désormais possible de disposer de polices de caractères personnelles sur un appareil iOS, d’ajouter de nouvelles polices, qui seront disponibles dans la plupart des applications compatibles avec le « livre de Polices » d’iOS 7, une fonctionnalité encore largement méconnue.

AnyFont, un logiciel universel vendu 1,79 € sur l’App Store est le premier à exploiter ces nouvelles libertés. Il sait ajouter, par le partage iTunes, ou via la fonction « ouvrir avec », des polices TrueType (.ttf), OpenType (.otf) ou TrueType Collection (.ttc). Il peut également extraire celles-ci si elles sont contenues dans un fichier .zip.

Nous avons pu interviewer Florian Schimanke, son développeur, un jeune Allemand de 35 ans, qui travaille comme administrateur informatique dans une université allemande. « Je suis un vrai fan d’Apple, depuis 2004 et mon premier iPod, qui a depuis été suivi par des Macbook, des iPhone et des iPad », nous précise-t-il d’emblée. Son premier logiciel iOS sera développé en 2008, pour permettre l’accès mobile à son blog. « AnyFont est jusqu’à présent, et de loin, mon logiciel qui a connu le plus de succès ».

florian

Le boss qu’il te faut

Bonjour Florian. Pouvez-vous nous préciser depuis quand il est possible d’ajouter des polices de caractères à un appareil iOS ?

Depuis iOS 7, il est possible d’ajouter des polices de caractères au livre de polices du système. En faisant cela, ces polices sont disponibles pour tous les logiciels utilisant cette fonctionnalité, très méconnue, d’iOS.

Le Sandboxing ne fait pas obstacle ?

Pour tout vous dire, j’ai découvert ce domaine pour répondre à une demande de mon patron, qui voulait utiliser une typo spécifique dans Keynote sur son iPad. Je lui alors, initialement et comme vous le mentionnez, expliqué que ce n’était pas possible, que le Sandboxing empêchait d’ajouter des éléments qui seraient disponibles sur toutes les applications installées, qu’Apple n’autorise pas de modifications à son système d’exploitation. Et c’est là que j’ai finalement découvert que c’était possible, depuis iOS 7, qu’on pouvait installer des polices de caractères par le biais des Profils de configuration.

T’as le Profil, coco !

Qu’est-ce qu’un profil de configuration ?

Les Profils de configuration sont une fonction permettant aux administrateurs de déployer des configurations personnalisées sur des flottes de machines. Ces Profils sont générés, par exemple, depuis Apple Configurator, disponible sur le Mac App Store, et leur fonctionnement est très documenté sur le site d’Apple, notamment la liste des contenus téléchargeables (Payload) par le biais de ces profils.

capture_d_ecran_2014-05-07_a_15.03.38

Ce sont donc ces Profils qui permettent l’installation de polices de caractères ?

Exactement. C’est le seul moyen de passer outre les limitations imposées par le Sandboxing, c’est ce qui explique que cette méthode soit utilisée par mon application, les clones qui sont sortis ensuite, ou certains éditeurs de polices de caractères. Et c’est uniquement depuis iOS 7 qu’on peut spécifier des polices de caractères associées à un profil. Cette fonction est encore très largement méconnue, et même si c’est une fonctionnalité système, toutes les applications ne l’utilisent pas. Par exemple, Office de Microsoft sur iPad n’accède pas au livre de polices, et les polices personnelles ne seront pas disponibles. Elles le sont, par contre, dans Pages d’Apple et de nombreux autres logiciels.

Image d’illustration en page d’accueil Wikipedia

Arnaud joue du clavier comme d'autres du xylophone, mais le résultat demeure peu musical. Il conduit la rédac à la baguette et essaye d'éviter les fausses notes. Geek avec de la patine, il officie aussi dans la presse généraliste.

AUCUN COMMENTAIRE

À vous la parole !

Fermer
*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.