Elle revient, la pulpeuse héroïne vidéo-ludique au mini-short : Lara Croft débarque à nouveau sur iOS, avec un tout nouveau titre, porté par Square Enix Montréal, Lara Croft Go.

Un casse-tête et des bêtes

Le jeu fonctionne indifféremment sur iPad, iPhone ou iPod touch ; il s’avère très réussi, retrouvant l’esprit de la série Tomb Raider – aventures et découvertes – tout en se concentrant sur l’aspect puzzle et énigmes. Pas d’action à proprement parler, ni de besoin de vitesse, mais la lente exploration de multiples tableaux qui recèlent une infinité de pièges sadiques, un bon paquet de bestioles patibulaires et une multitude de possibilités de se rompre le cou.

Lara se déplace selon des possibilités clairement indiquées à l’écran, dont elle ne peut s’écarter. Il s’agit d’abord de trouver les bons chemins, les bonnes actions, et le bon ordre pour les réaliser.

Au début, c’est assez simple. Puis viennent les premiers perturbateurs, des serpents qui adorent vous mordre la couette, pour peu que vous passiez devant leur nez. Attaqués de côté, ou par derrière, ils sont vulnérables. Le contournement est moins efficace pour les varans, très belliqueux, qui quand ils vous repèrent vous suivent jusqu’à vous acculer et vous servir au diner. Mais il y a plus gros, bien plus gros, et pas plus aimable : la reine serpent dont la présence menaçante plane de plus en plus lourdement au fil de l’avancée de la starlette.

Lara au pays de Monument Valley

Graphiquement, c’est très sympa, avec un petit côté cartoon, des animations extrêmement réussies et des clins d’œils rigolos. La diva, qui n’aime pas trop attendre, jettera un œil furieux en direction de sa montre si d’aventure vous trainez trop à décider du prochain mouvement. Difficile, quand même, de ne pas voir l’inspiration tirée de Monument Valley : comme Ida, Lara explore un univers non dénué de poésie, où l’imagination doit parfois prendre le pas sur la réflexion, avec un côté « boite à merveille » bien présent sur les deux titres. Mais l’inspiration, ici, n’est qu’inspiration, et pas copie stricto sensu. Chez Square Enix, on se respecte et c’est tant mieux.

On aime !

Dans la lignée de la série des jeux « Go » de Square Enix – qui compte déjà Hitman Go – ce Lara Croft est une excellente surprise. Le gameplay est parfaitement adapté aux contrôles tactiles. On glisse simplement son doigt dans la direction que Lara doit prendre, il n’y a aucun apprentissage ou combo complexe à maitriser.

La durée de vie est très bonne également, avec plusieurs dizaines de tableaux, qui deviennent parfois franchement complexes et nécessitent qu’on s’y reprenne à plusieurs fois avant d’en triompher. Le tout pour 4,99 €, avec les solutions aux puzzles proposées, pour les fainéants, en achat in-app. On en redemande.

— Lara Croft Go

Arnaud joue du clavier comme d'autres du xylophone, mais le résultat demeure peu musical. Il conduit la rédac à la baguette et essaye d'éviter les fausses notes. Geek avec de la patine, il officie aussi dans la presse généraliste.

AUCUN COMMENTAIRE

À vous la parole !

Fermer
*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.