S’il est un utilitaire indispensable sur OS X, c’est sans l’ombre d’un doute OnyX, récemment mis à jour en version 3.1 pour El Capitan.. Le logiciel, qui permet, notamment, de réaliser des opérations de maintenance sur son Mac, et de définir certaines préférences cachées, est spécifique à chaque grande version du système et cette nouvelle version ne fonctionne donc qu’avec OS X 10.11. Pour les systèmes plus anciens, il faut télécharger une autre version spécifique, toutes sont disponibles sur la page de l’auteur, Joël Barrière, alias Titanium.

Nous avons eu envie d’en savoir plus sur lui, ses projets pour OnyX, et les retours qu’il enregistre avec son logiciel. Découvrez les petits secrets du développement du logiciel, son poids en matière de téléchargement (indice : c’est un hit !), ainsi que ses fonctionnalités les plus utiles pour continuer à vous la couler douce avec votre Mac.

onyx

— OnyX

joelbarriere Depuis combien de temps développez-vous OnyX ?

Depuis l’été 2003. J’ai commencé le développement au début des années 90 sur Atari. J’avais, à l’époque, développé un formateur de disquette en assembleur 68000 que j’avais appelé… Onyx. ;-)

Comment a-t-il évolué durant ce temps ?

Destinée à mon utilisation personnelle, la toute première version d’OnyX, développée en AppleScript Studio, se contentait de lancer manuellement les scripts de maintenance du système. Après quelques semaines, j’ai ajouté la possibilité de réparer les autorisations et j’ai fait profiter de l’application à quelques amis. Ils m’ont alors convaincu de la mettre en téléchargement afin d’en faire profiter un plus grand nombre de Macusers. J’ai donc créé un petit site web et mis OnyX sur 3 ou 4 sites de téléchargements d’applications. Les utilisateurs ont commencé à me suggérer de nouvelles options à intégrer à OnyX, ce que j’ai fait lorsque c’était possible et que les suggestions me semblaient utiles.

Combien de téléchargement enregistrez-vous ?

Difficile à dire… et je n’ai pas vraiment cherché à savoir. On peut trouver OnyX sur de très nombreux sites de téléchargement.

Rien que sur MacUpdate, OnyX, toutes versions confondues, a été téléchargé plus de 4.530.000 fois depuis 2008.

Avant l’App Store, lorsque Apple mettait des serveurs gratuitement à disposition de tous les développeurs, OnyX était la 3e application la plus téléchargée derrière Toast et GraphicConverter.

Les utilisateurs contribuent-ils financièrement à la hauteur de vos attentes ?

Je n’ai pas d’attente particulière. Les dons me permettent de mettre un peu de beurre dans mes épinards. Depuis le début, j’ai dit qu’OnyX était et restera gratuit et je tiendrai ma parole. J’ai refusé à maintes reprises de vendre le code source ou de le mettre à disposition de tout le monde. Je ne tiens pas à voir fleurir des copies plus ou moins bonnes ni de voir OnyX devenir un shareware ou une application commerciale ou pire finir aux oubliettes comme Golive CyberStudio. Je souhaite que tous les utilisateurs puissent l’utiliser librement !

Quelles sont pour vous les fonctions les plus utiles du logiciel ?

L’indispensable vérification du disque (structure du système de fichiers), la reconstruction des boîtes aux lettres de Mail, la suppression des divers caches (système, utilisateur, internet, polices…), des historiques et des éléments récents. Un des atouts d’OnyX est de pouvoir effectuer les principales opérations de maintenance et de nettoyage d’un seul clic.

Personnellement, j’utilise aussi quelques fonctions cachées bien pratiques telles que l’affichage des fichiers et des dossiers masqués, le menu Quitter du Finder…

Envisagez-vous l’ajout de nouvelles fonctionnalités ?

Bien sûr ! OnyX est en constante évolution que seuls le temps et mes compétences peuvent freiner.

Capture_d_ecran_2015-10-26_a_08-12-47

Comment s’est passée l’intégration El Capitan ?

Pas trop douloureuse… Pas mal de temps passé afin de tester chacune des options, supprimer celles qui ne fonctionnaient plus du tout et apporter quelques modifications à d’autres. Comme à chaque version majeure du système, en fait.

Avec Mountain Lion, le changement de langage de programmation (AppleScript Studio vers AppleScriptObjC) a été beaucoup plus long et plus difficile.

Avez-vous rencontré des difficultés particulières, notamment avec le SIP ?

Pas vraiment. OnyX ne se permet pas de supprimer ou de modifier des fichiers importants du système. Seule la fonction de visibilité des éléments ne fonctionne plus sur certains dossiers et leur contenu (/Système, /bin, /sbin et /etc). Les applications et utilitaires installés par le système ne peuvent plus être masqués non plus.

 

— OnyX

Arnaud joue du clavier comme d'autres du xylophone, mais le résultat demeure peu musical. Il conduit la rédac à la baguette et essaye d'éviter les fausses notes. Geek avec de la patine, il officie aussi dans la presse généraliste.

AUCUN COMMENTAIRE

À vous la parole !

Fermer
*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.