C’était déjà une des applications les plus abouties pour utiliser son iPhone comme scanner de documents, elle se dote maintenant en plus de la possibilité de reconnaître (d’essayer au moins) le texte scanné pour le transformer en fichier texte éditable. Scanner Pro 7 de Readdle est une grosse mise à jour. Le logiciel est vendu 3,99 €, et est francisé.

Outre ce moteur d’OCR, Scanner Pro 7 peut maintenant gérer des tâches complexes à l’issue de la numérisation par le système des workflows. Renommer les documents en lot, les enregistrer, les envoyer vers un hébergeur de fichiers peut désormais se faire automatiquement en construisant le workflow adéquat. L’outil, enfin, se dote d’un correcteur de distorsion pensé pour redresser les doubles pages d’un livre scanné. Beaucoup de nouveautés donc, dans cette mise à jour majeure jugée « cruciale » par Readdle.

L’OCR, un plus, et ses limites

Lorsque l’on aborde la question de la reconnaissance automatique des caractères, la possibilité pour l’iPhone de « lire » le texte que l’on vient de photographier, il faut toujours le faire avec prudence. La promesse d’un texte parfaitement reconnu et analysé n’est jamais tenue. Dans le meilleur des cas, on obtient des taux de reconnaissance supérieurs à 90 %, ce qui laisse quand même beaucoup de fautes à corriger à la main si l’on veut obtenir un texte propre.

Scanner 7 s’en tire plutôt bien cependant. L’option de reconnaissance peut être activée par défaut, ou au cas par cas à chaque scan. De la même manière, on peut définir la langue de reconnaissance par défaut, et forcer au cas par cas ce réglage pour une autre langue.

Le résultat dépend énormément de la qualité de numérisation. Celle-ci doit être la meilleure possible, avec de bons contrastes, une exposition homogène pour espérer obtenir un résultat correct. Une fois la reconnaissance effectuée, Scanner Pro affiche le texte, avec, en sous-impression, l’image de base. L’utilisateur peut passer de l’image au texte également par un jeu de boutons.

Lors de nos tests, la qualité de reconnaissance a évolué entre passable et mauvaise, jamais nous n’avons obtenu de résultat réellement utilisable sans passer de longues minutes de retouche. Dans les cas extrêmes, Scanner Pro a été jusqu’à oublier une page complète, dans le cas du scan d’une double page. La faute, peut-être, à une fonction de correction de la distorsion non fonctionnelle.

Cependant l’OCR, malgré ses limites évidentes, constitue un plus. Pour peu qu’on veuille simplement garder un extrait de texte, bourré de fautes mais lisible, la fonction remplit très bien cet office. Obtenir un texte propre demeure hors de portée.

La puissance des workflow

Accessible dans les Réglages, la fonction de création de workflow permet de définir une série d’actions enchainées qui seront réalisées sur les scans. La création du workflow se fait très simplement, en associant des actions clairement explicitées. 3 types d’actions sont proposées, liées à l’enregistrement, à l’envoi sur des services d’hébergement de fichiers et à la modification des fichiers en eux-même.

Partager par Mail, ou par Message, enregistrer dans l’application Photos sont les premières actions proposées. S’y ajoute la possibilité d’envoyer les fichiers sur Dropbox, Google Drive, Box, OneDrive, Evernote, OneNote, ou vers un serveur WebDAV.

Les fonctions de renommage de fichiers sont puissantes : on peut associer préfixe et suffixe, date, heure, mois jour et année etc. Mais les possibilités offertes par les Workflow sont encore limitées : il n’est pas possible d’intervenir sur la nature des scans, par exemple en corrigeant la luminosité ou la balance des blancs.

Une fois créé, le workflow est enregistré et accessible depuis l’élément partage du navigateur de scans.

Distorsion tordue

Le dernière grande nouveauté nous laisse un peu muet : Scanner Pro 7 s’est doté de la possibilité de corriger les déformations des doubles pages scannées. Difficile, en effet, d’ouvrir un livre, maintenir les deux pages bien planes et réaliser une photo.

L’algorithme peut, là aussi, s’activer par défaut ou au cas par cas. Malheureusement, nous ne sommes pas parvenu à en voir les effets, et Readdle n’a guère pu nous aider. Gageons que nous avons subi un bug lié à la préversion de test, et espérons qu’il a été corrigé, ou le sera rapidement.

Scanner 7, une référence

Cette version 7 de Scanner Pro nous laisse pour l’heure un peu sur notre faim. Un OCR plutôt de qualité mais forcément limité, l’arrivée bienvenue du traitement par lot via les workflow encore un peu bridés et la fonction distorsion aux abonnés absents composent un panel de nouveautés au goût doux amer.

Cependant, Scanner Pro demeure une référence du domaine. Son mode de prise de vue rapide le rend redoutablement efficace : calez votre iPhone au dessus d’une pile de feuilles à scanner, et tournez simplement celles-ci. Scanner Pro fait la mise au point et le cadrage en un clin d’œil, entièrement automatiquement, et vous pouvez déjà passer à la feuille suivante. Très très productif.

De même, le logiciel regorge d’idée utiles. Il dispose par exemple d’un mode scanner qui permet de balayer rapidement du regard tous les scans réalisés pour retrouver celui que l’on cherche.

 

NOTRE VERDICT
Fonctionnalités
Ergonomie
Performances
Rapport qualité / prix

2 COMMENTAIRES

À vous la parole !

Fermer
*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.