Lexar propose, depuis quelques semaines, un lecteur de cartes microSD Lightning destiné à être branché sur les appareils iOS. Vendu autour de 37 €, ce lecteur permet d’utiliser une carte MicroSD comme stockage externe pour nos iPhone, iPad ou iPod touch. Il peut constituer une bonne solution pour les iPhone 16 Go, par exemple, qui y trouveront le moyen de décharger les clichés et vidéo stockées en interne, et pourront trouver un moyen de stocker de manière externe les fichiers gourmands en espace, comme les films par exemple.

Le lecteur fonctionne conjointement avec une application iOS gratuite, Lexar Mobile, qui se charge de gérer les transferts. Celle-ci propose également des fonctions de sauvegardes et de synchronisation plutôt pratiques pour les contacts, et les photos. C’est un moyen de conserver une copie de sauvegarde de ces éléments en mobilité. Et comme le lecteur est très compact, il ne devrait encombrer personne. Le risque principal, à vrai dire, c’est de le perdre !

Déchargement mobile

Le lecteur de cartes microSD Lightning se destine tout particuièrement aux possesseurs d’appareils iOS Lightning avec un stockage intégré limité, 16 ou 32 Go. On trouve, dans le commerce, des cartes microSD de bonne facture à des prix très abordables. Par exemple, une carte microSD 64 Go Lexar 300x se vend autour de 24 €, un modèle 128 Go autour de 70 €. De quoi voir venir en matière de stockage pour un coût tout de même très modéré.

Lexar-microSD5

Stockage externe

Vous partez en vacances et vous voulez pouvoir amener beaucoup de musique, ou de vidéos ou autre avec vous ? Il vous suffit d’ajouter ces contenus sur la carte microSD pour que vous puissiez y accéder avec le lecteur mobile. Celui-ci prend en charge tous les formats de fichiers gérés par iOS, plus un certain nombre de formats non gérés, comme le .mkv pour les vidéos.

On accède à l’arborescence de la carte par l’application mobile, et pour chaque fichier, ou pour une série de fichiers ou un dossier, on peut effectuer des copies, des déplacements, ou ouvrir les fichiers concernés. L’application a lu sans problème un fichier vidéo .mkv, mais il a également été possible de l’envoyer vers VLC pour le lire, via le système d’extension de partage d’iOS.

L’ergonomie de l’application mobile est correcte, sans plus. Sur les iPhone 6s et 6S Plus, elle gère 3D Touch pour un aperçu rapide des fichiers. On peut à partir d’une sélection et en glissant le doigt vers le haut révéler les options de partage.

Sauvegarde mobile

Spécifiquement pour les photos et les contacts, l’application Lexar Mobile propose des fonctions de sauvegarde automatiques et incrémentales. Un simple appui sur l’icône concernée et le logiciel analyse votre photothèque ou votre carnet d’adresses pour repérer les modifications et sauvegarder le contenu nouveau. C’est très pratique, et très rassurant en situation de mobilité, afin de ne pas risquer de perdre des données. Évidemment, si tel venait à être le cas, il est trivial de remettre en place une sauvegarde vers votre iPhone par exemple.

Un pont sur la rivière Kwaï

Ces lecteur de carte Lightning permettent également, et ça peut s’avérer pratique, d’échanger aisément des fichiers avec un ordinateur, ou un autre appareil mobile, sous Android. La plupart des smartphone intégrant le système de Google embarquent un lecteur de carte microSD, et ces cartes pourront tout à fait être lues par le lecteur de cartes microSD Lightning Lexar. Échanger des clichés, ou des morceaux de musique, des fichiers ou des vidéos devient un jeu d’enfant. Sauf que le lecteur est sensible et n’accepte pas toutes les cartes microSD, nous allons y revenir de suite.

Du bon, et du moins bon

Au final, le produit proposé par Lexar s’avère séduisant : assez bien conçu, compact, d’apparence robuste, il arrive accompagné d’une application mobile plus aboutie que la plupart des applications de sauvegarde concurrentes. Cependant, le tableau n’est pas idyllique : le produit est assez cher, 37 € environ, et pas très rapide. Même avec une excellente carte, il ne dépasse guère les 20 Mo/s en lecture /écriture.

De même avons-nous rencontré des blocages temporaires lors de la sauvegarde d’une grosse photothèque. L’opération s’est interrompue à 1803 photos pendant un long moment, avant de reprendre. Elle s’est cependant achevée avec succès, malgré ces blocages un brin stressant.

Le plus gros grief que nous opposons à ce produit est sa sélectivité quant aux carte microSD : nous ne sommes pas parvenus à lui faire accepter une carte Kingston, pourtant de bonne facture, alors que toutes les cartes Lexar testées ont fonctionné sans problème. Mieux vaut donc réfléchir à deux fois, et essayer de tester si vous projettez d’utiliser ce lecteur avec des cartes d’une marque tierce.

NOTRE VERDICT
Design
Qualité de fabrication
Rapport Qualité / Prix
Ergonomie / fonctionnalité
Arnaud joue du clavier comme d'autres du xylophone, mais le résultat demeure peu musical. Il conduit la rédac à la baguette et essaye d'éviter les fausses notes. Geek avec de la patine, il officie aussi dans la presse généraliste.

AUCUN COMMENTAIRE

À vous la parole !

Fermer
*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.