macOS Sierra est la 12e version d’OS X, une version qui enterre justement le nom OS X pour le remplacer par le bien plus agréable macOS : la transition de Mac OS 9 vers OS X a été opérée en 1999. Ça fait donc 17 ans qu’Apple équipe ses Mac d’un système Unix, qu’elle signalait en employant les termes OS X pour le désigner. 17 ans après, ce n’est sans doute plus très nécessaire ! Bienvenue donc à macOS Sierra !

Sierra ne rompt pas avec une habitude elle aussi bien installée : c’est iOS qui tire macOS et la plupart des nouveautés du système d’exploitation des Mac viennent de celui des appareils mobiles, iPhone et iPad. Ainsi découvre-t-on Siri sur nos Mac, l’assistant personnel qu’Apple a introduit avec les iPhone 4s et iOS 6. Pour son passage sur le Mac, Siri a musclé ses capacités de recherche et de tri sur les fichiers, une amélioration bien utile sur les ordinateurs.

Sierra, sinon, apporte des améliorations et des ajustements, nombreux, mais de moindre importance : l’application Photos qui gagne la gestion des souvenirs, et permet d’effectuer des recherches sur le contenu des images, l’arrivée d’une version sous stéroïdes de Messages, une refonte d’Apple Music, l’arrivée de iCloud Drive comme volume du Finder ou encore des améliorations apportées à Continuité. Revue de détail des principales nouveautés.

Sierra, pour qui ?

Pour installer confortablement macOS Sierra, nous vous conseillons de disposer de 8 Go de RAM. Il faut, en outre, disposer d’une machine compatible :

Mac compatibles

  • MacBook (fin 2009 ou plus récent)
  • MacBook Pro (mi-2010 ou plus récent)
  • MacBook Air (fin 2010 ou plus récent)
  • Mac mini (mi-2010 ou plus récent)
  • iMac (fin 2009 ou plus récent)
  • Mac Pro (mi-2010 ou plus récent)

Incompatibles

  • MacBook 2008
  • MacBook Air 2008 et 2009
  • MacBook Pro 2007, 2008 et 2009
  • Mac mini 2009
  • iMac 2007 et 2008
  • Mac Pro 2008 et 2009
  • Xserve

Siri, du bon, et de la frustration

Sur Sierra, Siri prend place dans la barre des menus. Un nouvel élément des Préférences Système permet de définir la langue de l’assistant, sa voix – masculin ou féminin – ainsi que la présence, ou pas, d’un retour vocal aux commandes. Il est également possible de définir l’entrée audio – si vous avez, par exemple, un micro extérieur, ou un micro-casque – ainsi qu’un raccourci clavier de lancement.

Siri

L’adaptation à macOS est imparfaite à ce stade: Siri, en français, ne sait pas prononcer correctement le mot « Finder » – il l’appelle « Finde » – et les opérations permises sur les fichiers sont limitées. Elles sont bien souvent confondues avec des recherches web par exemple.

  • Opérations sur les fichiers
    Siri sait effectuer des opérations de recherche sur les fichiers de notre Mac. On peut, par exemple, lui demander de dénicher les fichiers qui ont été ouverts pendant une période donnée, aujourd’hui, cette semaine, ce mois-ci etc. On peut également lui demander de trouver les fichiers contenant tel ou tel élément textuel – un mot, un nom – ou de trouver les images de notre photothèque prises, par exemple, à la montagne. Globalement, et comme souvent avec Siri, l’exercice est excitant et frustrant : excitant quand tout se passe comme prévu, frustrant quand la commande aboutit à un résultat non désiré, ce qui est tout de même souvent le cas.
  • Opérations sur les fonctions du Mac. Siri peut régler de nombreux éléments du Mac à la demande : le volume sonore, la luminosité, l’affichage des infos système.
  • Siri, monte le son
  • Siri, règle le son à 65 (l’échelle est de 0 à 100)
  • Siri, augmente la luminosité
  • Une fonction très intéressante est l’épinglage de résultats de recherche dans le centre de notifications. Chaque recherche est présentée dans un cadre, et, sur le bord supérieur droit de celui-ci se trouve un signe plus. En appuyant sur celui-ci, vous allez « épingler » votre recherche dans le centre de notifications, et elle y sera toujours disponible, et actualisée.
  • Siri supporte le glisser-déposer depuis sa fenêtre de résultats. C’est rapide et intuitif.

Continuité améliorée

Ces fonctions sont compatibles avec une liste limitative de machines :
– MacBook (début 2015 ou plus récent)
– MacBook Pro (2012 ou plus récent)
– MacBook Air (2012 ou plus récent)
– Mac mini (2012 ou plus récent)
– iMac (2012 ou plus récent)
– Mac Pro (fin 2013)

  • Presse-papier universel.
    Si vous aviez l’habitude de vous envoyer par Message ou par Mail des éléments que vous vouliez faire transiter de votre Mac à votre iPhone, ou votre iPad, avec Sierra vous aller pouvoir cesser : désormais ce que vous copiez en mémoire sur votre Mac est accessible directement sur vos appareils iOS. Le partage se fait à proximité, en Bluetooth, et la seule condition est d’avoir le même compte iCloud sur les deux appareils concernés. C’est très très pratique à l’usage. Par contre, si cette fonction marche sans faille de notre Mac vers nos appareils iOS, la réciproque n’est pas toujours aussi vraie dans l’autre sens. La plupart du temps, les éléments copiés sur un iPhone ou un iPad à proximité se retrouvent sur le Mac,mais il arrive que… rien ne se passe. Nul doute que la fiabilité de ce presse-papier universel va s’améliorer rapidement avec le temps, à ce stade, c’est déjà largement fonctionnel, à quelques ratés près.

  • Autodéverrouillage du Mac à l’approche de l’Apple Watch
    Théoriquement, s’approcher de notre Mac Sierra avec une Apple Watch watchOS 3 permet de déverrouiller automatiquement le Mac. Il faut un Mac récent, un compte iCloud protégé par l’authentification double facteur et qu’un code de déverrouillage soit mis en place sur l’Apple Watch. Une fonction plutôt maligne qui peut potentiellement faire gagner un temps précieux. Hélas, trois fois hélas, nous n’avons pas été en mesure de la faire fonctionner de manière constante. Parfois ça marche, parfois – souvent – alors que le message de déverrouillage par Apple Watch s’affiche, Sierra présente tout de même l’écran de login. Frustrant et on espère temporaire.

iCloud Drive dans le Finder

iCloud Drive est, sous macOS Sierra un volume de stockage comme un autre, accessible depuis la barre latérale des fenêtres du Finder. L’avantage, évidemment, est que ce volume dans les nuages est accessible depuis votre Mac et vos appareils iOS, que toutes les modifications apportées à des documents sont immédiatement répercutées sur les autres machines.

macOS-Sierra4

Apple Pay sur le web

Lui aussi, il sera limité à certaines machines très récentes :

  • MacBook (début 2015 ou plus récent)
  • MacBook Pro (2012 ou plus récent)
  • MacBook Air (2012 ou plus récent)
  • Mac mini (2012 ou plus récent)
  • iMac (2012 ou plus récent)
  • Mac Pro (fin 2013)

Apple ne proposera sans doute pas dès aujourd’hui l’accès à Apple Pay sur le web en France, mais la fonctionnalité débarquera prochainement : elle a commencé à être déployée avec iOS 10 par quelques enseignes aux USA. Le paiement s’effectue via le capteur Touch ID à partir d’un iPhone 6 ou mieux, d’un iPad mini 3 ou mieux, des iPad Pro et de l’iPad Air 2. « Vous pouvez aussi payer avec Apple Pay sur m’importe quel Mac lancé en 2012 ou après, et confirmer le paiement avec votre iPhone 6 ou mieux, ou votre Apple Watch », précise Time.

Optimisation automatique de l’occupation disque

C’est un vrai plus qu’Apple propose, principalement à destination des Mac portables avec des stockages SSD généralement un peu justes : un outil de gestion et d’optimisation du stockage, curieusement caché dans le menu Pomme > À propos de votre Mac. Dans la fenêtre qui s’ouvre, choisissez Stockage : les différents volumes connectés à votre ordinateur sont listés ici, et l’un d’entre eux, le volume sur lequel Sierra est installé – le volume de boot – dispose d’un bouton gérer. 4 options sont proposées.

  • Stocker dans iCloud qui propose de ne garder localement sur le Mac que les fichiers les plus récents, et des photos optimisées. Le reste va sur iCloud, envoyé automatiquement. Évidemment, mieux vaut avoir un compte avec un stockage confortable.
  • Optimiser le stockage permet de rechercher les anciens films et émissions iTunes, déjà visionnés, et de les effacer pour libérer de l’espace. Sachant que de toute manière, vous pouvez les télécharger à nouveau à l’envi.
  • Vider la corbeille automatiquement vide donc la corbeille automatiquement pour tous les fichiers qui y sont stockés depuis plus de 30 jours.
  • Réduire l’encombrement se rapproche des outils classiques de tris des fichiers par leur taille : sur le côté gauche de la fenêtre, les différents types de fichiers sont rangés et classés par taille. Chacun d’eux peut être sélectionné, examiné et effacé. Allez jeter un œil sur vos « vieilles » sauvegardes d’appareils iOS, c’est souvent un moyen très efficace de faire de la place.

Souvenirs sur Photos

L’application Photos fait le plein de nouveautés, basées sur l’intelligence artificielle.

  • Il est possible de rechercher dans le contenu des photos : l’application reconnaitrait jusqu’à 4000 éléments différents, et saurait lire certaines expressions de visage. Voici une méthode pour découvrir les mots clefs : saisir une lettre (ou plusieurs dans le champ de recherche et valider). La liste des mots clefs commençant par cette lettre s’affiche.
  • Les souvenirs déjà découverts sur iOS 10 sont accessibles sur macOS Sierra : Photos reconnait les clichés liés à un événement et les organise de manière agréable à l’œil. Un bouton permet de lancer un diaporama automatique.

macOS-Sierra2

  • Les lieux affectés aux photos sont visibles sur carte. Zoomer / dézoomer « déplie » les images au fur et à mesure que l’on se rapproche de leur point d’origine.

macOS-Sierra15

  • Un nouveau réglage de brillance fait son apparition dans les ajustements clarté. Utile pour redonner de l’éclat à une image, sans bruler les zones claires.

Messages fun

Messages se met au niveau de Messages iOS 10. Au menu, la possibilité d’utiliser des gros emoji – ouais ! – et celle de pouvoir affecter nos messages d’icônes façon Facebook. Pour celà, il suffit de sélectionner le texte du message et de maintenir appuyé le bouton de la souris. Un menu local apparait permettant de sélectionner l’icône à ajouter au texte.

Message sait également afficher des prévisualisations riches de liens, ainsi qu’un lecteur vidéo.

Capture d’écran 2016-09-20 à 15.26.40

Apple File System (APFS)

Apple ne lance pas officiellement son nouveau système de fichiers avec macOs Sierra. Celui-ci devrait, au mieux, être proposé en 2017, le temps de peaufiner celui-ci. En attendant, vous pouvez toujours vous reporter à notre article pour en savoir plus sur ce système de fichiers du futur, capable de gérer neuf quintillions de fichiers, d’assurer que les écritures de fichiers aboutissent dans tous les cas, et qui optimise en permanence l’occupation des volumes.

Apple Music

Apple Music bénéficie d’un lifting à l’identique de celui opéré sur iOS 10 : la rubrique Pour vous a été repensée pour permettre de trouver de la musique et des playlists qui devraient nous plaire, grâce aux fonctions d’apprentissage automatique. iTunes se dote d’un Mini‑lecteur amélioré, avec accès aux paroles des chansons lors de l’écoute.

apple-Music

Onglets partout

Toutes les applications système, et conformes aux standards de développement Apple s’ouvrent aux onglets : c’est le cas, par exemple, de Plans ou de Mail. Dans les Préférences Système > Dock, l’option « Préférer les onglets pour l’ouverture de documents » permet même de régler par défaut le comportement d’ouverture d’un nouveau document dans un nouvel onglet. Le raccourci à connaitre : cmd + t. C’est de la place gagnée à l’écran .

Capture d’écran 2016-09-20 à 15.29.48

Image dans l’image depuis Safari ou iTunes

Lors d’une lecture de vidéo depuis iTunes ou Safari, un nouveau bouton fait son apparition permettant de placer la vidéo en « image dans l’image », à savoir sous forme de vignette, présente au premier plan de l’écran. Il suffit de cliquer à nouveau sur cette icône pour repasser en mode classique. En mode image dans l’image, la vignette de la vidéo reste « collée » à l’un des 4 coins de l’écran.

Capture d’écran 2016-09-20 à 15.48.55

Les petits plus sympa

  • La double espace permet, lorsque l’on tape du texte, de créer un point, puis une espace, comme on le fait sur iOS. C’est très pratique après un petit temps d’adaptation
  • Les icônes de la barre des menus sont à nouveau susceptibles d’être déplacées, par cmd+drag. Toutes sont concernées, même celle de Siri, à l’exception de celle du centre de notifications
  • Il est possible d’opter pour des animations réduites sur le Finder : pour cela, direction les Preférences Système > Accessibilité > Écran
    Capture d’écran 2016-09-20 à 15.56.13– Time Machine, à la main : il est possible de supprimer la sauvegarde automatique de Time Machine, dans les Préférences Système > Time Machine. C’est très utile dans le cas de disques amovibles, ou avec les Mac portables etc
  • Les fenêtres qui collent : lorsque l’on déplace une fenêtre et qu’on passe par dessus une autre, il y a une friction qui fait « coller » les deux fenêtres quelques instants avant que l’on puisse survoler la fenêtre du dessous
Arnaud joue du clavier comme d'autres du xylophone, mais le résultat demeure peu musical. Il conduit la rédac à la baguette et essaye d'éviter les fausses notes. Geek avec de la patine, il officie aussi dans la presse généraliste.

AUCUN COMMENTAIRE

À vous la parole !

Fermer
*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.