IBM, lors de la Jamf Nation User Conference, a lancé un joli pavé dans la mare : gérer des parcs de Mac en entreprise coûte moins cher que gérer des parcs de PC. Et pas q’un peu, mais d’un facteur trois. Fletcher Previn, le vice-président du « Workplace as a Service » IBM, estime que gérer des PC lui coûte 3 fois plus cher que gérer des Mac. Malgré un coût d’achat plus élevé, l’économie est très significative selon ses calculs : jusqu’à 535 $ économisés sur une période de 4 ans. L’an passé, avec une expérience moins complète, il estimait déjà économiser 270 $ par Mac. Les données rapportées ici sont agrégées des retours d’expérience des deux années, 2015 et 2016.

Mac-vs-PC1

Bien sûr, les mauvaises langues noteront qu’IBM s’est nettement rapproché d’Apple ces derniers mois, jusqu’à être un partenaire privilégié pour le déploiement d’iOS en entreprise. Mais qui pourrait douter de la réalité des motivations économiques des services informatiques d’une entreprise de cette taille ? Ce sont, en effet, 90 000 employés qui utilisent des Mac chez Big Blue, contre 30 000 en 2015. Le chiffre devrait atteindre, à la fin de l’année les 100 000. IBM déploie 1300 nouveaux Mac chaque semaine.

Mac-vs-PC4

Économies multiples

Quant il s’agit de quantifier les postes d’économie, ils sont nombreux. D’abord, et c’est tout sauf accessoire, le service informatique a moins besoin de se déplacer pour gérer la maintenance des Mac. « Nous sortons pour gérer l’environnement Mac 104 fois moins souvent que l’environnement PC Windows », note Previn. Une fois les Mac en place, 3,5 % des salariés vont appeler le bureau d’aide, quand ils sont 40 % sous Windows. Conséquence, l’équipe pour gérer le parc de Mac est très réduite : 25 personnes assurent la gestion de 130 000 Mac et appareils iOS. 1 technicien assure le support de 5375 utilisateurs, quand ce ratio « tombe » à 1 pour 242 sur Windows, estimait IBM en octobre 2015.

Lorsqu’ils ont le choix, les employés d’IBM sont 73 % à choisir les Mac. Et ils sont 91 % à être satisfaits de ce choix. « Je peux dire avec confiance que chaque Mac acheté, c’est le l’argent économisé pour IBM », estime Fletcher Previn.

Mac-vs-PC3

Outils de déploiement de flotte performants

Fletcher Previn a eu en quelque sorte une révélation en visitant Apple. « Apple ressemble plus à IBM que l’on ne peut l’imaginer. […] Ils ont des vrais problèmes d’entreprise. Mais ils gèrent un grand nombre d’utilisateurs et d’appareils avec significativement moins de ressources que ce que vous trouvez dans le monde PC ». La Pomme utilise, en fait, les outils de déploiement de flotte (MDM) inspirés de ceux d’iOS qui permettent de configurer les machines à distance et de déployer des installations types très aisément.

Les économies se situent également au niveau de la sauvegarde, qui est pratique sur macOS, mais qui l’est nettement moins souvent sur Windows – trop compliqué. Les anti-virus sont un souvenir lointain, Xprotect, la routine d’Apple, pourtant minimaliste, suffisant pour l’essentiel des machines.

Mac-vs-PC2

4 COMMENTAIRES

À vous la parole !

Fermer
*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.