Google sort PhotoScan un logiciel gratuit pour iPhone destiné à la numérisation de clichés papier, censé nous permettre de passer au format numérique les vieilles photos papier que l’on garde le plus souvent dans une boite à chaussures, en vrac. Louable intention, mais le logiciel est-il à la hauteur de cette ambition ?

Google insiste : avec PhotoScan, vous faites mieux qu’un simple photo d’une photo. L’opération nécessite 5 prises de vue, qui sont assemblées de manière logicielle, en étant débarrassées des ombres, points de lumière et déformations. Le résultat est censé être équivalent à un scan, sur un scanner, en plus rapide.

Une ergonomie bien pensée

Rien à dire sur le plan de l’ergonomie : c’est bien pensé. Une fois le principe du logiciel compris, l’opération est très rapide, tout au plus 2 à 3 secondes. D’abord on prend un cliché de toute la photographie à numériser, puis le logiciel met en place 4 cibles rondes, à chaque coin de l’image. On déplace l’iPhone pour centrer ces cibles, un bruit de déclencheur nous prévient que l’opération de prise de vue à été réalisée. On recommence pour les 3 points restants.

Après cette phase, et au bout de quelques fractions de seconde sur un iPhone récent, on obtient le cliché, recadré, débarrassé de ses imperfections, et remis dans le bon sens. On peut alors l’enregistrer dans la pellicule, ou dans Google Photos.

Des résultats rapides, mais décevants

Avec son ergonomie bien pensée et son propos somme toute plutôt malin, nous placions de grands espoirs dans ce PhotoScan. Hélas, les résultats ne sont pas, à ce stade, à la hauteur des espoirs.

Le logiciel se montre assez efficace pour corriger le manque de planéité de la photo source (quoique pas parfait non plus), pour la redresser et la recadrer. Rien à redire sur ce point. Mais la qualité est médiocre. Le cliché reconstitué manque de piqué, et, selon les conditions de lumières, ses couleurs seront affectées. Visiblement, la balance des blancs n’est pas réalisée, ou pas de manière performante. Regardez, par exemple, le cliché noir et blanc pris en Inde : la version PhotoScan a pris une teinte verdâtre.

À gauche, photo simple, à droite PhotoScan de Google
À gauche, photo simple, à droite PhotoScan de Google

La définition reste médiocre : PhotoScan sort des images de 2000×1500 pixels, là où un iPhone 7 Plus prend des clichés de 4032 x 3024 pixels. Conséquence, la simple photo d’une photo, avec l’application Apple donne souvent un résultat supérieur à celui obtenu avec l’application de Google. C’est bête, un peu.

Regardez les exemples ci-dessous : pour le cliché réalisé avec l’application Photos d’Apple, aucune retouche n’a été appliquée, sinon une mise à l’échelle pour le comparer de manière efficace. De même, le cliché PhotoScan est « brut » de scan.

À gauche, photo simple, à droite PhotoScan de Google
À gauche, photo simple, à droite PhotoScan de Google

On aime

  • L’ergonomie bien pensée
  • Le propos sympathique
  • La rapidité

On aime Moins

  • Le résultat le plus souvent moyen
  • La définition médiocre du cliché
  • Le non-respect des couleurs
NOTRE VERDICT
Ergonomie
Perfromances
Rapidité
Arnaud joue du clavier comme d'autres du xylophone, mais le résultat demeure peu musical. Il conduit la rédac à la baguette et essaye d'éviter les fausses notes. Geek avec de la patine, il officie aussi dans la presse généraliste.

AUCUN COMMENTAIRE

À vous la parole !

*
*