Les premières informations concernant le premier smartphone de la nouvelle société d’Andy Rubin, Essential, le géniteur d’Android, sortent, quelques heures avant l’intervention du bonhomme lors de la conférence Recode. Le smartphone en question, nommé PH-1, affiche un design épuré, se recharge sans fil et débarquera avec une série d’accessoires, dont le premier à être entrevu semble être une caméra 360°, comme nous le supputions.

Matériel et périphériques

Cet appendice s’attache, au dos du téléphone, via deux pins magnétiques. Il assure des captures vidéo 360° UHD (3840 x 1920) à 30fps et 2×12 millions de pixels. Autre périphérique entrevu, le dock de charge, sans connexion filaire mais avec les deux pins magnétiques sollicités pour la charge.

L’appareil arrivera avec une structure en titane, que Rubin présente comme très résistant, affichant même un « drop test » sur sa page de présentation. Le dos est en céramique, et accueille le capteur d’empreintes.

L’appareil sera proposé en plusieurs variation de couleur, et arrivera avec une caméra standard donnée comme capturant 200 % de la lumière de ses concurrents. Il sera vendu 699 $, et 50 $ pour la caméra 360°.

Caractéristiques techniques Essential PH-1 :

  • CPU Qualcomm® Snapdragon™ 835
  • GPU Adreno 540, 710MHz, 64bit
  • écran 19:10 2560 x 1312 QHD de 5,71”
  • hauteur : 141,5mm
  • largeur : 71,1mm
  • épaisseur: 7,8mm
  • poids : < 185 grammes
  • batterie 3040mAh
  • caméra 8MP 16:9, f/2.20 f
  • vidéo at 4K 30fps, 1080p 60fps ou 720p 120fps
  • port USB Type-C
  • connecteur accessoires sans fil 60GHz, 6 Gbps
  • 4 Go de RAM
  • 128 Go de stockage

Logiciel

Le plus intéressant est sans doute ailleurs, même si le matériel semble séduisant : Rubin a placé son smartphone en opposition avec Android, du moins avec l’Android que l’on connait, pour lequel il a des mots assez durs car son système sera sans doute dérivé d’Android. Le smartphone embarquera vraisemblablement un fork d’Android qui se distinguera par sa simplicité d’utilisation.

La déclaration de Rubin laisse peu de place au doute : « malgré tous les bénéficies qu’il a apporté au monde de la technologie, Android a aussi créé ce monde étrange où les gens doivent se battre avec la technologie pourtant censée leur simplifier la vie. Était-ce que nous voulions ? Est-ce le mieux que nous pouvons faire ? ».

Autre attaque, celle concernant les logiciels, avec, en point crucial pour le smartphone Essential l’absence de logiciels « obligatoires ». On le sait, Google impose à la plupart des constructeurs la présence de ses propres logiciels, moteur de recherche, et cartographie. Tel ne devrait pas être le cas sur l’Essential : les appareils sont votre propriété personnelle. Nous ne vous forçons pas à avoir quelque chose que vous ne désirez pas. Nous collaborerons toujours avec les autres, les écosystèmes fermés divisent et son déjà du passé. De même les appareils ne doivent pas devenir obsolètes tous les ans. Ils doivent évoluer ».

Comment cette modularité revendiquée sera-t-elle possible ? Par le biais du connecteur double pin ? Autrement ? Réponse dans quelques heures.

AUCUN COMMENTAIRE

À vous la parole !

Fermer
*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.