Apple offre, via son application Apple Store, Plotagraph+ Photo Animator, un logiciel universel pour iOS particulièrement génial. Signe de sa qualité, il était utilisé par les équipes commerciales d’Apple lors des démo presse des iPhone 8 et 8 Plus. Le propos de celui-ci est tout bête, offrir la possibilité d’animer des éléments de nos photos, à l’aide d’un algorithme complexe développé par Troy Christopher Plota et Sascha Phoenix. Et les possibilités offertes ne sont limitées que par notre créativité, comme en témoigne la galerie sur le site de l’éditeur.

Le fonctionnement de Plotagraph+ est extrêmement simple : l’utilisateur définit les zones à animer, ou, à l’inverse, celles qu’il veut conserver statiques. Pour cela, trois outils sont proposés : une brosse de masque qui permet de soustraire les zones de l’animation, ou une série de points d’ancrage, qui ont le même effet. Dans ce dernier cas, on se contente simplement d’entourer de points les zones à conserver statiques. Dernier outil, une gomme permet d’effacer des zones dans le masque, pour affiner la sélection.

Les brosses sont ajustables en taille, et l’on peut zoomer finement dans l’image pour réaliser des sélections parfaites. Le masque est conservé et on peut faire des aller retour sur celui-ci même après avoir défini les vecteurs d’animation.

C’est la seconde étape : une fois vos sélections réalisées, on tape sur l’outil animation pour définir des vecteurs d’animation. Ceux-ci sont composés d’un point de départ et d’arrivée, la direction de la flèche indiquant celle de l’animation, et la longueur du segment sa vitesse. Un mode de sélection des vecteurs permet de revenir et modifier les vecteurs déjà mis en place.

Une fois l’animation définie, il suffit que cliquer sur le bouton lecture pour lancer l’animation et… être scotché par la qualité du rendu. Les nuages dans le ciel, l’eau d’une cascade ou d’une rivière composent autant d’éléments de choix pour les animations. Mais on peut aller plus loin et réaliser des effets plus subtils sur d’autres éléments d’images. Encore une fois, seule l’inventivité est la limite.

Le logiciel anime les zones en rendant la matière fluide, comme une peinture trop liquide que l’on ferait glisser sur une palette et qui se mélangerait finement en glissant.

Il est tout à fait possible de revenir de nombreuses fois sur son travail pour affiner ses animations et essayer, par exemple, de faire tournoyer les vecteurs d’une zone d’eau pour obtenir un effet de tourbillon. On peut animer le ciel façon scrolling latéral, ou dans le sens de la perspective. Selon la taille des vecteurs, l’animation est plus rapide, de quoi permettre de travailler de manière différenciée selon les plans. Un réglage global permet également de définir la vitesse d’animation générale (qui conserve les paramètres locaux).

Un outil de recadrage sommaire est de la partie, ainsi que la possibilité d’exporter nos créations. On peut alors enregistrer dans la pellicule ou envoyer sur les réseaux sociaux une vidéo ou un GIF animé. Dans ce dernier cas, la taille du GIF est limitée à 600 pixels de large.

Au final, Plotagraph+ Photo Animator est un logiciel vraiment fantastique, qui ouvre des possibilités créatives inédites et donne, vraiment, vie à nos clichés. Alors n’oubliez pas de le télécharger, gratuitement, en passant par l’application Apple Store : il faut lancer celle-ci et faire défiler la page d’accueil jusqu’à l’offre Plotagraph+. En tapant sur celle-ci, vous êtes renvoyé sur l’App Store pour y utiliser le « code redeem » qu’Apple offre. C’est par ce biais, et uniquement par celui-là que l’app s’obtient sans bourse délier.

Arnaud joue du clavier comme d'autres du xylophone, mais le résultat demeure peu musical. Il conduit la rédac à la baguette et essaye d'éviter les fausses notes. Geek avec de la patine, il officie aussi dans la presse généraliste.

AUCUN COMMENTAIRE

À vous la parole !

*
*