À la recherche d’un haut-parleur autonome Bluetooth, nous avons eu envie de tester l’enceinte Bluetooth autonome SK-S1 Aukey, une enceinte vendue 42,99 € mais parfois proposée autour de 30 € en promotion. Ce produit est compatible Bluetooth 4.0 et A2DP.

Un produit bien assemblé avec des matériaux de qualité

La première impression est très bonne. L’enceinte est assemblée avec des matériaux de qualité et fait bonne figure avec sa robe grise, son panneau de contrôle en métal brossé qui comporte 4 boutons de contrôle. La grille, qui entoure l’enceinte est en métal. Une diode, sur le dessus, fournit le témoin d’allumage. Elle clignote lorsque la batterie faibli et passe au rouge pendant la charge. À l’arrière, une prise micro-USB sert à la recharge, tandis qu’une prise mini-jack permet la connexion directe avec un appareil équipé.

Relativement compacte, elle mesure 20 cm de longueur, pour 6 cm de large et 6,5 cm de hauteur et pèse 800 grammes. L’emballage est sobre, un simple carton, avec une mini-doc, un câble micro-USB / USB-A et un câble mini-jack / mini-jack. Elle intègre une batterie lithium-ion de 2000 mAh.

Fonctionnement solide

La connexion Bluetooth s’opère classiquement sur iOS ou sur macOS, via le panneau d’appairage. L’enceinte conserve en mémoire le dernier appareil connecté mais ne permet pas d’en mémoriser plus d’un. Outre la restitution musicale, elle intègre un microphone pour les appels mains libre. La qualité du micro est d’ailleurs correcte, les correspondants ne distinguant pas de différence notable lors d’une conversation sur haut-parleur, ou par le biais des écouteurs Apple.

Restitution sonore fine, sans saturation

À notre sens, cette enceinte est l’une des meilleures dans sa gamme de prix. Elle assure une restitution audio de bonne qualité, avec un son équilibré, ample quoique directionnel. Il ne s’agit pas d’une enceinte diffusant à 360° comme certaines concurrentes. Il faut, ici, placer la face avant dans la direction de l’auditoire.

La dynamique sonore est bonne, dans les limite évidemment de la taille de l’appareil et des 16W restitués par deux haut-parleurs de 8W. La dynamique des morceaux est bien conservée, avec des basses présentes, des aiguës bien restitués et des medium qui ne sont pas absents. L’enceinte restitue le spectre audio allant de 160Hz à 20kHz, selon les données du fabricant. Un DSP se charge de « booster » légèrement les basses, mais le traitement reste subtil. La technologie MaxxBass n’aboutit pas à un boum-boum insupportable. N’attendez pas, cependant, un appareil capable de sonoriser une vaste pièce, la puissance sonore reste contenue et sur certaines sources avec des niveaux un peu faible, la puissance sera parfois un peu limite.

Cependant, il s’agit plutôt d’une bonne chose : nous avons assez entendu de petits haut-parleurs tentant d’en faire plus que ce qu’ils peuvent, et saturer à l’extrême à haut volume. Ici, même au maximum, le son ne sature jamais.

Autonomie limitée

L’enceinte offre une autonomie de l’ordre de 8 heures, ce qui la place plutôt dans le milieu du panier. D’autres modèles sont plus autonomes et on est parfois surpris de voir clignoter le voyant indiquant qu’il faut déjà recharger la SK-S1. Le processus dure 4 heures. On aimerait mieux.

Autre grief, les boutons de commande – prise d’appel, volume +/_, changement de plage et lecture – sont petits et leur inscription trop discrète. Comme ils ne sont pas éclairés, il n’est pas évident de commander l’enceinte dans une pièce sombre. Par contre, ils semblent solides et inspirent confiance.

Dernier point à signaler, cette enceinte n’est pas prévue pou être utilisée en environnement humide. C’est là aussi un peu dommage, si vous avez envie d’écouter de la musique sous la douche.

Un produit d’entrée de gamme qui offre un bon rapport qualité /prix

Au final, nous pensons qu’il s’agit d’un des modèles les plus séduisants dans cette gamme de prix. On reste en deçà d’une UE Boom 2, mais celle-ci coûte plus de 2 fois plus cher. Dans la même gamme de prix, la restitution sonore assurée par la SK-S1 la place devant l’enceinte Anker Bluetooth 4 que nous avions testé il y’a quelques mois. Il s’agit donc d’un bon choix pour qui ne désire pas dépenser des fortunes dans une petite enceinte, portable.

NOTRE VERDICT
Qualité audio
Autonomie
Qualité de fabrication
Design
Rapport qualité / prix
Arnaud joue du clavier comme d'autres du xylophone, mais le résultat demeure peu musical. Il conduit la rédac à la baguette et essaye d'éviter les fausses notes. Geek avec de la patine, il officie aussi dans la presse généraliste.

AUCUN COMMENTAIRE

À vous la parole !

Fermer
*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.