Apple aime, de temps à autre, ouvrir certaines de ses installation secrètes. Surtout pour mettre en avant le travail incroyable que ses équipes peuvent consacrer à des produits qui viennent d’être commercialisés – une bonne pub, ça ne fait jamais de mal. C’est ce dont a bénéficié le génial barbu, Jim Dalrymple pour The Loop, qui a pu visiter les 3 principaux laboratoires audio d’Apple, là où a été conçu le HomePod.

HomePod, 6 ans de travail

Celui- apprend-on, a été mis en chantier il y a 6 ans, a expliqué Kate Bergeron, la vice-présidente, Hardware Engineering, même si les premières années, seule une petit équipe travaillait sur le projet. « Le HomePod a commencé à partir d’une question : est-ce que nous pourrions concevoir un haut-parleur qui pourrait être installé dans n’importe quelle pièce, sans que celle-ci influence la qualité du son ». Une fois que la petite équipe a été convaincue d’être en mesure de réaliser cet exploit, le projet a été présenté à la direction, avant de bénéficier du travail de nombreuses autres équipes chargées de travailler sur sa consommation électrique – très très faible – les unités de calcul, de transmission sans fil, ou les autres capteurs présents dans l’appareil.

C’est Gary Geaves, le « Senior Director, Audio Design and Engineering » d’Apple qui a supervisé l’aspect audio, et l’homme ne manque pas de superlatifs pour qualifier ses équipes : « je pense que nous avons assemblé la plus grande équipe de spécialistes audio et acoustique au monde. Nous avons recruté au sein des meilleurs marques spécialisées et des universités pour bâtir cette équipe, qui est fantastique. La raison était bien sûr le HomePod, mais également le fait de vouloir que tous les produits Apple se distinguent sur la qualité audio ».

Trois labo de haute technologie

Le première labo dans lequel est passé le HomePod est la chambre sans écho. « C’est une pièce, construite dans une autre pièce, placée sur des ressorts isolants, de manière à ce que les vibrations de l’extérieur ne puissent y pénétrer. C’est l’une des plus grandes des USA », précise Jim Dalrymple. Dans cette chambre, Apple teste le comportement du son, de manière à ce que celui-ci se diffuse correctement dans toutes les directions et s’adapte aux environnements variés dans lesquels il sera placé.

Premier labo, toutes les photos © The Loop

Une autre pièce, le labo « bruits et vibrations« , a été dédiée à Siri, spécifiquement pour réussir à le faire reconnaitre la voix, y compris dans des environnements bruyants, et lorsque le HomePod diffuse de la musique. À la base, ce labo avait été mis en place pour réduire le bruit émis par les Mac, leurs ventilateurs et leurs disques durs. Outre cette pièce de test, la Pomme a aussi installé son haut-parleur chez « des centaines d’employés » et pris « des milliers de mesures ».

Labo bruits et vibrations

Le bruit électrique et électronique

Le dernier élément du puzzle audio est peut-être le plus spectaculaire : le labo « bruit électronique ». Il s’agit ici de mesurer et réduire à néant le bruit électronique, émis par les composants, les transformateurs et autres. Des bruits très peu audibles mais qui peuvent être extrêmement gênants. Cette chambre d’isolation est sise sur un dalle de 28 tonnes de béton, les murs sont composés de panneaux de béton, avec un profil triangulaire, qui pèsent, eux, 27 tonnes. 80 éléments isolants assurent l’isolation complète de cette pièce, où règne un silence très au-delà du silence de cathédrale. « La chambre est conçue pour permettre de détecter des sons de -2 dBA, très en deçà du seuil de détection de l’oreille humaine.

Labo bruit électrique

Conséquence de ce boulot d’orfèvre, le HomePod est totalement silencieux, même lorsqu’il est branché et activé. Pas le moindre petit bruit électrique, aucun mini buzzzz, rien, nada. Impressionnant.

AUCUN COMMENTAIRE

À vous la parole !

*
*