En matière de technologie écran, la prochaine grande étape semble être, à ce jour, les écrans MicroLED. Ceux-ci utilisent une kyrielle de minuscules LED, plus lumineuses et plus durables que les OLED, qui sont intégrées dans un substrat transparent et sont censées produire une lumière plus intense que les LED classiques, offrant un meilleur gamut et de meilleurs contrastes. Autre avantage, une consommation moindre.

Apple est depuis longtemps intéressée par cette technologie qu’elle a même vu comme une option pour se passer des OLED. Las, la technologie reste difficile à maitriser, et Apple a failli laisser tomber cette option l’an dernier, réduisant l’effectif de son équipe de recherche en la matière. Depuis, révèle Bloomberg, la Pomme est parvenue à faire d’énormes progrès, et sa maitrise de la technologie serait désormais fort avancée. Apple conduirait d’ailleurs de petites productions de test dans une usine secrète en Californie ; auparavant, elle était réputée travailler avec une unité de recherche et de production, gérée conjointement avec TSMC, qui travaille sur ce sujet à Longtan, au nord de Taïwan.

L’usine californienne reste spécifiquement dédiée à la recherche et n’est en aucun cas destinée à la production de masse. « Elle est suffisamment grande pour abriter toutes les étapes de développement et nous permettre de conserver toute la technologie secrète durant les stades de développement », précise un informateur de Bloomberg.

La maîtrise de la technologie en interne

Apple compte, grâce à elle, maitriser tout le processus de fabrication qu’elle confiera à l’un ou plusieurs de ses partenaires. Apple n’hésite pas à mettre la main au portefeuille dans ces cas là, équipant ses fournisseurs de machineries parfois très coûteuses. L’usine s’étendrait sur une surface de 5800 m2 à Santa Clara, tout près de l’Apple Park. 300 ingénieurs seraient affecté à ces recherche. On le sait, les budgets de recherche et développement d’Apple explosent ces dernières années, ce projet s’inscrit dans cette tendance.

C’est le dernier exemple en date de la volonté d’Apple de maitriser totalement la production d’éléments clefs pour la différenciation de ses futurs appareils : après le CPU, les GPU, c’est donc sans doute au tour des écrans MicroLED d’être concernés, de la même manière qu’Apple travaille à sa propre puce de gestion de l’énergie.

Un processus complexe mais les premiers écrans déjà produits

Le projet – nom de code T159 – est conduit par Lynn Youngs, un historique d’Apple qui a travaillé sur les premiers écrans multitouch pour iPhone et iPad et gère désormais les technologies écran des iPhone et Apple Watch.

Dans divers laboratoires spécialisés, les équipes d’Apple travaillent sur les étapes de fabrication : pour le MicroLED, chaque pixel est composé de 3 MicroLED différentes RVB, qu’il faut calibrer spécifiquement. Ces LED viennent de « wafers donneurs », qu’initialement Apple achetait à ses sous-traitants : Epistar Corp. et Osram Licht AG mais elle sait désormais faire « pousser » les MicroLED sur ses propres wafers. Les équipes d’Apple travaillent aussi à la production de transistors films fins et de drivers pour les écrans, dans des labos spécifiques.

Fin 2017, les équipes seraient parvenues à produire quelques écrans fonctionnels de 2” de diagonale. Il y. a encore pas mal de chemin avant de conquérir les diagonales supérieures et de voir les fruits de cet extraordinaire développement.

Mais, la seule annonce de celui-ci a suffit à faire piquer du nez les fournisseurs habituels d’écrans pour Apple Samsung Electronics Co., Japan Display Inc., Sharp Corp. et LG Display Co..

Apple est depuis longtemps sur la piste des écrans MicroLED : elle a acheté, en 2014, LuxVue, spécialisée dans le domaine, et a repris les brevets de cette société.

AUCUN COMMENTAIRE

À vous la parole !

*
*