L’iPhone 8 PRODUCT(RED) est là ! En la matière, c’est désormais l’événement annuel du printemps : Apple sort une déclinaison spéciale PRODUCT(RED) de ses iPhone. Cette année, cependant, une double particularité : la Pomme ne propose pas d’iPhone X PRODUCT(RED), mais uniquement ses iPhone 8 et 8 Plus, et, pour la première fois, ceux-ci sont revêtus de verre, pour la recharge sans fil compatible Qi.

Rouge, mais lequel ?

De fait, le cru 2018 des iPhone 8 et 8 Plus PRODUCT(RED) décline un rouge parfaitement inédit, avec une brillance toute nouvelle, et une capacité assez phénoménale à se transformer selon l’éclairage. L’iPhone 8 RED est plutôt difficile à photographier pour rendre avec précision sa nuance de rouge.

Il serait abusif de caractériser celui-ci comme rouge Ferrari ; il tire légèrement sur le cerise et correspond, peu ou prou, au rouge chaud 187c d’un nuancier Pantone. La couleur est vraiment du plus bel effet. Mais, insistons, elle est incroyablement changeante selon les conditions extérieures.

Mais est-ce suffisant pour justifier un achat d’un appareil n’intégrant pas les dernières technologies biométriques d’Apple ? L’iPhone X va être décliné l’an prochain – d’ici 6 mois – en deux tailles, et Face ID est appelé à remplacer Touch ID sur toute la gamme des appareils iOS à court terme. Autant dire que cet iPhone 8 RED sera sans doute le dernier de sa famille.

iPhone 8 RED, un choix de cœur

Les iPhone 8 et 8 Plus PRODUCT(RED) demeurent des iPhone 8 et 8 Plus, sans aucun autre changement que leur robe rouge : capteur photo et vidéo de haut niveau – le modèle 8 Plus fait quasiment jeu égal avec l’iPhone X, le modèle 8 se contente d’une simple optique grand angle – processeur A11 Bionic très puissant, rivalisant même avec les CPU des MacBook, et design hérité des iPhone 6 et 6 Plus.

L’achat d’un produit RED, cependant, ne se résume pas aux caractéristiques techniques : c’est un choix militant, pour aider à lutter contre le SIDA, et distinctif. Les produits RED constituent toujours une singularité séduisante et le cru 2018 renforce encore cette règle.

En attendant, voici le portrait du dernier de la famille. Et il a vraiment de la gueule !

Arnaud joue du clavier comme d'autres du xylophone, mais le résultat demeure peu musical. Il conduit la rédac à la baguette et essaye d'éviter les fausses notes. Geek avec de la patine, il officie aussi dans la presse généraliste.

AUCUN COMMENTAIRE

À vous la parole !

Fermer
*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.