Les iPhone Xs et Xs Max sont les meilleurs iPhone jamais produits par Apple. Period comme disent les américains. Il faut reconnaitre qu’après avoir écrit, peu ou prou, la même phrase pour la douzaine d’itérations qu’a connu la gamme des iPhone, on aimerait pouvoir se renouveler un brin. Mais non, cette année comme toutes les autres, les nouveaux iPhone sont (un peu) plus rapides que les précédents, se montrent (bien) meilleurs en photographie et en vidéo, maintiennent, peu ou prou, leur autonomie sans tellement l’améliorer, tout en conservant et déclinant le design initié par l’iPhone X de 2017. Nouveauté, cette année, ils intègrent aussi une puce dédiée à l’apprentissage profond dite Neural Engine, très performante, présente simplement à l’état embryonnaire dans la précédente génération. Elle accueille les modèles CoreML, autrefois traités par le GPU.

« Le Prix s’oublie, la qualité reste ? »

Dans ce test, évidemment, nous allons plonger, après un mois d’utilisation, dans les arcanes de la machine, discuter minutes d’autonomie supplémentaire, points de CPU et de GPU en plus, piqué d’image et stabilisation vidéo avec acharnement. Mais, que les choses soient claires, les iPhone Xs et Xs Max sont vraiment une version « s » – c’est à dire avec des composants améliorés dans une enveloppe inchangée – de l’iPhone X, déclinée en deux tailles écrans. Pour ce test, c’est l’iPhone Xs Max 512 Go que nous embarquons, dans sa version blanche. Un joli joujou pour lequel Apple réclame 1 657,68 € €. C’est, avec le processeur neuronal, la seconde nouveauté de cette gamme : Apple a lâché les freins et n’hésite plus dépasser allègrement les mille euros pour ses appareils, salant spécifiquement la note pour qui veut une grande capacité de stockage.

Voici les tarifs de la gamme :

iPhone Xs

iPhone Xs Max

À cet égard, le beau succès de l’iPhone X a rassuré les stratèges pommés. Oui, une certaine frange de la clientèle n’hésite pas à engager des sommes hier encore inimaginables pour son smartphone star, qui est devenu, pour nombre d’entre nous, un ordinateur surpuissant, doublé d’un appareil photo de tous les jours, dans sa poche. Et signe qu’une fois encore l’exemple d’Apple est suivi, les fabricants de « flagship » Android proposent eux aussi leur haut de gamme au dessus de cette barre symbolique des mille euros.

Or fumé

Les iPhone Xs et Xs Max conservent strictement le design de l’iPhone X. Le petit modèle, avec son écran de 5,8”, est la copie conforme de son grand frère, avec le bloc optique qui bouge à peine de quelque dixièmes de millimètres, tandis que le design des antennes est légèrement revu.

La nouveauté vient de la couleur Or, inédite, proposée à côté des versions Argent et Gris Sidéral. Cette variante Or s’écarte d’une couleur clinquante ; la nuance choisie, associée au verre que revêt le dos de l’iPhone, est légèrement fumée, et le rendu global tend vers des reflets nacrés et fumés. C’est non seulement plutôt joli, mais c’est aussi sans doute très uni-sexe, capable de séduire femmes et hommes.

Photo : bien mieux, avec subtilité

La photographie est sans doute le domaine auquel nous, utilisateurs, prêtons le plus d’attention. Les smartphone sont nos appareils photo du quotidien, et nous escomptons les utiliser dans toutes les circonstances, en obtenant des résultats toujours excellents. Pour parvenir à satisfaire cette exigence, les fabricants doivent rivaliser d’inventivité afin de dépasser les limites physiques qu’impose un dispositif photographique aussi petit.

Spécifications

Modèle Optique Focale Sensibilité
iPhone Xs Max Grand angle 26 mm f/1,8 ISO jusqu’à 1440
iPhone Xs Max Zoom 51 mm f/2,4 ISO jusqu’à 1728
iPhone X Grand angle 28 mm f/1,8 ISO jusqu’à 1200
iPhone X Zoom 51 mm f/2,4 ISO jusqu’à 1824

Les iPhone Xs et Xs Max innovent dans ce domaine, Apple ayant développé des technologies d’amélioration computationnelle des images, fortement mises en avant dans ses iPhone cuvées 2018. On trouvait déjà celles-ci à l’œuvre dans le mode portrait, qui permet de réaliser des portraits associés à un effet de flou de profondeur de champ, désormais elles s’étendent à tous les domaines de prise de vue, avec l’utilisation du « smart-HDR », alias HDR intelligent en bon français.

HDR Intelligent

Ce mode combine une série de plusieurs images, vraisemblablement au moins 4, réalisées avec des expositions différentes. Un cliché est correctement exposé, un autre est sur-exposé, pour divulguer des détails dans les ombres, un autre est sous exposé pour permettre d’enregistrer la matière photographique dans les zones claires, l’ensemble est combiné de manière algorithmique en une seule image, à la dynamique étendue.

Concrètement, ça veut dire que vos images afficheront plus de matière dans les zones sombres, et les zones claires.

La différence de rendu avec les photos prises avec un iPhone X est très nette. Si les détails attendus sont là, quand une photo iPhone X les perd, l’image obtenue présente également un rendu plus doux, éventuellement moins plaisant à l’œil.

Souvent, d’ailleurs, dans les test nombreux que nous avons pu consulter opposant les iPhone Xs et Xs Max aux autres stars du moment – les Galaxy 9, Pixel 3 ou Huawei P20 notamment – ce rendu plus doux est-il considéré comme un désavantage, l’image des concurrents étant plus flatteuse, plus contrastée.

.

Pas de quoi troubler un photographe qui sait qu’il est toujours possible de renforcer les contrastes d’une image, perdant ainsi un peu de détails dans les ombres et zones claires, alors qu’il est impossible de faire « revenir » une matière photographique que le capteur n’a pas enregistré. Il suffit, sur une courbe de luminance, d’abaisser un peu les nuances sombres, et de booster un peu les nuances claires, avec une courbe en « s ».

Cependant, pour le commun des mortels, qui entend bien avoir des photos cools dès la prise de vue, le choix d’Apple pose quelques questions. Les ingénieurs de Cupertino ont sans doute eu la main un peu lourde sur leur smart HDR. La bonne nouvelle c’est qu’ajuster ce paramètre sera aussi aisé que l’exagérer. Reste à savoir si Apple compte revenir sur ses choix, ou pas.

Vidéo : stabilisation en progrès, et haute dynamique

Sur le papier les caractéristiques vidéo des iPhone Xs et Xs Max n’évoluent pas par rapport à celles de l’iPhone X. Pourtant, Apple a amélioré son stabilisateur optique, peut-être même en l’associant à des éléments de stabilisation logicielle. Dans des conditions où un iPhone X réalisera des plans qu’il peinera à stabiliser, l’iPhone Xs parviendra souvent à un résultat très supérieur. Avec un peu de précaution, il est tout à fait possible de réaliser des plans presque fixes, l’iPhone Xs tenu en main. Apple a largement rattrapé, en la matière, un retard qu’elle avait pris vis à vis de Samsung.

L’autre changement renvoie à la photographie puisque Apple enregistre des trames supplémentaires lors des prises de vue vidéo pour déboucher sur un vidéo à haute dynamique. Il n’est pas question d’associer ici 4 images, mais d’intercaler des trames qui permettent d’étendre, un peu, la dynamique.

Le résultat est net, les vidéos affichent des images plus douces, et plus de matière. Il sera loisible, en post-production, de travailler l’équilibre de l’image, avec une latitude d’ajustement inédite. Un bon point. Comparez, dans la vidéo ci-dessous, le niveau de visibilité du personnage dans l’ombre. il est bouché sur iPhone X, bien visible sur le Xs Max, qui préserve aussi les détails dans les hautes lumières.

Apple a cependant eu la main lourde au niveau de la netteté : les vidéos iPhone Xs sont très piquées, sans doute un peu trop. Les détails des premiers plans, amis aussi des arrières plans, sautent au visage, et, par exemple dans une forêt, l’image peut avoir tendance à être trop détaillée, comme hyper-réaliste. Dans l’exemple ci-dessous, c’est particulièrement net au niveau des poteaux d’éclairage, et de la matière des parasols.

Stéréo, même à l’enregistrement

Les iPhone Xs et Xs Max arrivent avec, pour la première fois, un enregistrement du son en stéréo ; associé à l’amélioration des hauts-parleur, qui délivrent un son pus puissant sur cette génération, on peut dire que la gamme 2018 des iPhone est douée en musique et en son.

Des performances meilleures qu’annoncées

On l’a dit, la grosse nouveauté matérielle de ces nouveaux iPhone tient au processeur neuronal 8 cœurs, Neural Engine, dédié aux modèles coreML. Mais avec leur nouveau SoC A12, les spécialistes silicone d’Apple témoignent une nouvelle fois de leur maitrise, de même que d’une relative modestie d’Apple en matière de communication : le A12 fait globalement mieux que les modestes 15 % de gain de vitesse annoncés par rapport au processeur A11.

Ars a publié un test ultra complet sur le sujet, qui mesure les progrès autour de 30, notamment grâce à une utilisation plus judicieuse de la mémoire cache SRAM. Le processeur A12 intègre 6 cœurs, 2 cœurs à haute performance Vortex big, secondés par 4 cœurs à haute efficacité énergétique Tempest. La mémoire cache L1 associée aux cœurs Vortex double, et passe à 128 Ko. Le processeur se distingue également des générations précédentes par une courbe de réponse plus réactive aux sollicitations. Le A12 répond plus vite, et cet élément participe au sentiment général de fluidité absolue dans son emploi.

Le GPU, lui, évolue peu, mais supporte désormais la compression mémoire, technologie créditée de l’essentiel des gains de performances.

Benchmarks CPU

Si l’on s’intéresse uniquement au CPU de l’iPhone X, le gain de performances reste modeste : Geekbench 3 mesure l’amélioration des performances GPU en simple cœur à plus de 11 % entre l’iPhone Xs Max et l’iPhone X de 2017, et à 9 % en simple cœur.

Geekbench 4 mesure l’amélioration des performances GPU en simple cœur à plus de 13 % entre l’iPhone Xs Max et l’iPhone X de 2017, et à 9 % en simple cœur.

Benchmarks Web

Si l’on s’intéresse, cette fois, aux performances réelles, mesurées à travers les performances du moteur javascript de Safari, les gains sont plus significatifs, autour de 19 %.

Benchmarks Graphiques

Sur le plan graphique, on retrouve, dans nos mesures, les affirmations d’Apple. Le GPU de l’iPhone Xs Max délivre une capacité de traitement d’environ 40 à 45 % supérieure à celle de l’iPhone X. C’est vrai sur le test Commute de Geekbench, et sur la suite de tests graphiques GFXBench.

Les benchmarks ne suffisent pas à mesurer fidèlement les performances. Ils n’ont jamais suffit, mais c’est particulièrement vrai pour les smartphones : la vitesse d’exécution des tâches tient à la fois aux composants CPU, GPU, mais également à la vitesse de l’accès mémoire et au stockage, aux vitesses de transferts de mémoire entre ces composants. Avec le développement de l’apprentissage profond et des puces spécialisées CoreML, comme le Neural Engine de l’iPhone Xs Max, on arrive à un niveau supplémentaire de complexité que les benchmarks ne couvrent pas du tout.

Bref, considérez ces mesures pour ce qu’elles sont, des évaluations partielles des performances de votre appareil.

Dans les faits et à l’usage, les iPhone Xs et Xs Max sont extrêmement rapides, ne plaçant quasiment jamais l’utilisateur dans une position d’attente. L’interface réagit au doigt et à l’œil (on devrait plutôt dire à la figure), et le surcroit de puissance permet à Apple de s’aventurer plus avant dans la photographie et la vidéo computationnelle. Apple conserve, en outre, un avantage de performance face à ses concurrents qui reste notable. Bref, avec les iPhone 2018, vous avez les meilleurs performeurs de l’année, tous modèles confondus.

Autonomie

Mesurer l’autonomie d’un smartphone est une gageure ; chaque méthode induit des biais, qu’il est impossible de circonvenir. Qualité du réseau, utilisation de telle ou telle bande de fréquence, luminosité, sollicitation GPS, ou GPU figurent au rang des variables pas forcément aisées à maitriser. Et que dire de nos habitudes d’usage, qui diffèrent tant entre les utilisateurs.

Apple revendique 30 minutes de gain d’autonomie sur l’iPhone Xs comparé à l’iPhone X, et 1h30 de mieux pour l’iPhone Xs Max ; tous les iPhone 2018 supportent le mode de recharge rapide – 50 % de batterie en 30 minutes.

Mesurée par GeekBench (un test assez sommaire), l’autonomie de notre iPhone Xs Max s’établit à 4h30, là où notre iPhone X « tient » 3h40; cependant, comme indiqué précédemment, ce résultat ne reflète que l’autonomie lors d’un stress test, où les calculs CPU sont maximum pendant un temps constant, ce qui ne reflète en aucun cas des situations d’usage classique.

Changer d’iPhone, ou pas ?

Les iPhone Xs et Xs Max sont, on le disait en introduction, ça reste vrai en conclusion, les meilleurs iPhone jamais produits par Apple. Rapides, bénéficiant de l’excellente ergonomie inaugurée avec le passage à la reconnaissance faciale et de capteurs et de traitements photo et vidéo avancés comme jamais, ils constituent le sommet de l’art en 2018. Leur écran OLED assure une restitution vibrante des couleurs, et des noirs profonds.

Ces caractéristiques haut de gamme s’accompagnent d’un tarif qui l’est aussi. Les iPhone 2018 sont les iPhone les plus chers jamais lancés par Apple, ce qui fait évidemment réfléchir avant achat. Ils constituent, cependant, un achat pérenne, en ce sens qu’ils sont la seconde génération face ID. Avec cette technologie, Aple a revu les gestes pour piloter son appareil avec un immense brio. Une fois que l’on commence à les utiliser, il devient très difficile de faire machine arrière. Aussi, si vous songez à changer d’iPhone et que le votre est un iPhone Touch ID, il ne faut pas hésiter. Sur le seul plan des performances, les iPhone 2018 ne justifient pas nécessairement de changer un iPhone 7 ou 8 pour un Xs. En deçà de ces modèles, le gain de performances sera très significatif.

Quant à choisir entre l’iPhone Xs et l’iPhone Xs Max, que 100 € de prix différencient, c’est vraiment question de choix. Les adeptes des iPhone « Plus » retrouveront leur petit avec le Max, ceux qui aiment utiliser leur smartphone d’une main seront plus à l’aise avec l’iPhone Xs. Dans les faits, Apple semble vendre plus d’iPhone Xs Max que de Xs, les utilisateurs semblant préférer le plus grand écran.

Reste la question du choix de gamme :dans quelques jours, Apple mettra en vente ses iPhone Xr, qui intègrent les mêmes composants CPU et GPU, avec un écran de 6,1” sans doute un peu moins performant – notamment dans les noirs – que les iPhone Xs et Xs Max. Ces iPhone Xr, déclinés en couleurs, sont proposés à un tarif bien plus abordable que leurs devanciers. S’ils n’intègrent pas de zoom optique, comme les iPhone Xs et Xs Max, ils permettent tout de même d’utiliser le fameux mode portrait, en s’appuyant sur le traitement logiciel de l’image. Ils constituent sans doute le meilleur choix 2018 pour ceux qui entendent limiter leur budget smartphone.

La gamme

iPhone Xs

iPhone Xs Max

iPhone Xr

Arnaud joue du clavier comme d'autres du xylophone, mais le résultat demeure peu musical. Il conduit la rédac à la baguette et essaye d'éviter les fausses notes. Geek avec de la patine, il officie aussi dans la presse généraliste.

AUCUN COMMENTAIRE

À vous la parole !

Fermer
*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.