Apple avait annoncé qu’elle ne réaliserait pas ses objectifs financiers pour le premier trimestre fiscal 2019, s’attendant à réaliser environ 84 milliards de dollars de chiffres d’affaires, au lieu des 89 et 93 milliards de dollars initialement attendus (avec une marge entre 38 et 38,5 %). La Pomme s’attendait donc à faire moins bien qu’il y a un an, où l’entreprise réalisait 88,3 milliards de dollars de chiffre d’affaires.

Apple réalise en fait 84,310 milliards de dollars de chiffre d’affaires, en baisse de 5 % par rapport à l’an passé, pour un bénéfice quasi stable de 19,965 milliards de dollars (contre 20,065 l’an passé). La baisse des revenus tient uniquement aux mauvaises performances sur le segment des iPhone, principal source de revenus de l’entreprise, qui progresse, par ailleurs, sur tous les autres segments, y compris de manière forte sur les produits maison et wearable (Apple Watch, AirPods…), les services et les iPad.

« Même s’il est décevant de manquer nos prévisions de revenus, nous gérons Apple sur le long terme et les résultats de ce trimestre démontrent que la force qui soutient nos activités est profonde. Notre parc installé d’appareils actifs a atteint le niveau record de 1,4 milliard d’appareils au premier trimestre, en croissance dans chacun de nos secteurs géographiques. C’est une belle preuve de la satisfaction et de la fidélité de nos clients et de notre activité Services qui bat de nouveaux records grâce à notre vaste écosystème en pleine croissance », a déclaré Tim Cook, PDG d’Apple.

iPhone : le gadin

C’est l’iPhone qui plombe les résultats trimestriels d’Apple, avec un revenu généré sur le segment en repli de 15 %, là où Apple enregistre, sur tous ses autres segments, une croissance de 19 %. Apple ne réalise que 51,982 milliards de dollars de chiffre d’affaires sur les iPhone, contre 61,104 l’an passé.

iPad

Le pari des nouveaux d’Apple de diviser nettement ses gammes, avec d’un côté un iPad séduisant et abordable, et de l’autre des iPad Pro plus coûteux mais au sommet de l’art, semble fonctionner. La Pomme a vendu pour 6,729 milliards de dollars d’iPad contre 5,755 l’an passé, soit une croissance de 17 % et un segment qui approche celui du Mac en valeur.

Mac

Croissance molle pour les Mac, mais croissance quand même, avec un chiffre d’affaires qui progresse de 9 %, s’établissant à 7,416 milliards de dollars contre 6,824 l’an passé

Wearables, Home and Accessories : le nouveau moteur de croissance

L’Apple Watch, les AirPods et autres HomePods, ainsi que les autres produits maison et wearable constituent un nouveau relais de croissance pour Apple, avec un segment qui croit de 33 % par rapport à l’année précédente, et un revenu qui s’établit à 7,308 milliards de dollars (contre 5,481 l’an passé).

Services

Les analystes s’étaient montrés pessimistes sur les performances du segment services – iCloud, Apple Music, Apple Care et autres – envisageant un coup de frein sur sa croissance, qui serait divisée par deux, autour de 15 %. Celle-ci s’établit en fait à 19 %. Le ralentissement est présent mais moins prononcé que prévu. Il n’empêche pas Apple de réaliser le meilleur chiffre d’affaires de son histoire sur ce segment, à 10,875 milliards de dollars.

Dans le monde

Les ventes à l’international représentent 62 % du chiffre d’affaires de l’entreprise. Mais la situation géographique est contrastée. Les ventes s’effondrent en Chine, passant à 13,169 millards de dollars (contre 17,956 l’an passé) et baissent également en Europe (20,363 milliards de dollars contre 21,054 l’an passé)et au Japon. Elles progressent aux USA à 36,940 milliards de dollars (contre 35,193 l’an passé). On serait tenté d’avancer l’hypothèse, au moins partiellement, d’un effet miroir de la guerre commerciale entre la Chine et les USA : d’un côté les acheteurs chinois se détournent des produits américains pour ce reporter sur des produits locaux, et de l’autre, un mouvement identique.

Le trimestre prochain

Apple aura à cœur de ne pas renouveler les alertes sur résultat, toujours désastreuses ; elle fournit ces prévisions pour le prochain trimestre :
– CA entre 89 et 93 milliards de dollars
– Marge brute entre 38 et 38,5 %

1 COMMENTAIRE

  1. Nous savons tous qu’il y a une montagne de facteurs qui expliquent le gadin de l’iPhone.
    J’apporte mon petit caillou : possesseur de l’XR, c’est la première fois que j’ai un iPhone avec un écran qui se raye comme ça (malgré le discours marketing). A 850 balles, cet « iPhone des concessions », offre une expérience utilisateur, tellement chère à Apple, bien en deçà des habitudes. Apple s’est tiré une balle dans le pied.

À vous la parole !

Fermer
*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.