C’est un événement rare auquel nous assistons : Apple vient de faire savoir qu’elle ne réalisera pas ses objectifs financiers pour le premier trimestre fiscal 2019. En conséquence, la Pomme estime désormais qu’elle réalisera environ 84 milliards de dollars de chiffres d’affaires sur ce trimestre, avec une marge brute de 38 %, au lieu des 89 et 93 milliards de dollars initialement attendus (avec une marge entre 38 et 38,5 %). Pire, avec un tel résultat, Apple enregistrera une baisse de son chiffre d’affaires par rapport à l’an passé, où l’entreprise réalisait 88,3 milliards de dollars de chiffre d’affaires. Le trimestre des fêtes de fin d’année, si crucial, n’aura pas été une fête pour la Pomme, qui entre dans le territoire inédit d’un sensible ralentissement d’activité, assorti d’un alerte financière.

Tim Cook en personne a pris la plume pour annoncer la mauvaise nouvelle aux investisseurs, alors même que le cours de l’action Apple reste au plus bas.

Un vrai ralentissement pour Apple

« Nous révisons aujourd’hui nos prévisions pour le premier trimestre de l’exercice 2019 d’Apple, qui s’est terminé le 29 décembre. Nous prévoyons désormais ce qui suit:
– Chiffre d’affaires d’environ 84 milliards de dollars
– Marge brute d’environ 38%
– Dépenses d’exploitation d’environ 8,7 milliards de dollars
– Autres produits / charges d’environ 550 millions de dollars
– Taux d’imposition d’environ 16,5% avant éléments distincts « , explique-t-il.

Le patron d’Apple avance quelques explications : le timing de sortie échelonné des iPhone XR, Xs et Xs Max a été préjudiciable aux ventes (d’iPhone XR), tandis que le dollar fort prend aussi part à la baisse. Les stocks contraints d’Apple Watch Series 4, des iPad Pro et des Macbook est également pointé du doigt. La piste d’un prix trop élevé ne semble pas avoir été évoquée. Et pourtant…

Le marché chinois en chute libre

Sur le plan international, la Chine reste un marché en panne, du fait des tensions commerciales avec les USA. « Nous avions prévu des difficultés sur les principaux marchés émergents, mais nous n’avions pas prévu l’ampleur du ralentissement économique, en particulier en Chine. En fait, la majeure partie de notre chiffre d’affaires en deçà de nos prévisions s’est produis en Chine sur iPhone, Mac et iPad », a expliqué Cook.

Les mesures d’Apple

Tout n’est pas noir dans le tableau que brosse Tim Cook, qui compte déployer de nouveaux services et simplifier la vie de ses clients pour assurer la relance de la pomme : « Plus important encore, nous sommes confiants et enthousiasmés par notre portefeuille de produits et services futurs. Apple innove comme aucune autre entreprise sur terre et nous n’enlevons pas le pied de l’accélérateur. Nous ne pouvons pas changer les conditions macroéconomiques, mais nous prenons et accélérons d’autres initiatives pour améliorer nos résultats. L’une de ces initiatives consiste à échanger facilement un téléphone dans nos magasins, à financer l’achat au fil du temps et à obtenir de l’aide pour transférer les données du téléphone actuel au nouveau téléphone. Ce n’est pas seulement bon pour l’environnement, mais aussi pour le client, car leur téléphone existant constitue une subvention pour leur nouveau téléphone et pour les développeurs, car il peut aider à développer notre base installée. C’est l’une des nombreuses mesures que nous prenons pour y répondre. Nous pouvons faire ces ajustements, car la force d’Apple réside dans notre résilience, le talent et la créativité de notre équipe et notre profonde passion pour le travail que nous accomplissons chaque jour. Les attentes sont grandes pour Apple car elles devraient l’être. Nous nous engageons à dépasser ces attentes chaque jour ».

1 COMMENTAIRE

À vous la parole !

Fermer
*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.