Apple, qui a lancé aujourd’hui deux nouveaux modèles d’iPad a semble-t-il décidé que 2019 serait une année de statu quo sur l’organisation de sa gamme d’iPad. D’un côte, les iPad Pro, très musclés, coûteux et équipés de toutes les dernières technologies, notamment face ID pour la reconnaissance faciale, de l’autre une gamme d’iPad grand public plus large qu’auparavant, regroupant 3 modèles, dont deux seulement sont équipés de processeurs de dernière génération A12, et « l’ancien » iPad 9,7”, qui reste inchangé avec un tarif légèrement revu à la baisse.

Et élargit ainsi les choix offerts aux clients et la gamme des tarifs, distinguant clairement deux gammes. Tant pis pour l’homogénéité du système. D’un côté, des iPad avec capteur d’empreinte et les gestes associés, de l’autre, les iPhone récents et les iPad Pro, avec reconnaissance faciale, et nouvelle ergonomie afférente.

iPad : une gamme de prix

Voici les tarifs d’entrée pour chacune des nouvelles gammes d’iPad :

Pour le dire autrement, la diagonale d’écran, sur les iPad grand public, n’est plus en phase avec le prix : l’iPad mini 5 et son écran de 7,9” est vendu 100 € plus cher que l’iPad 9,7”. L’iPad Air est lui vendu 110 € de plus que l’iPad mini 5, ou 210 € plus cher que le « vieil » iPad 9,7”.

L’iPad 9,7” se contente du Bluetooth 4.2, quand les deux nouveaux iPad intègrent le Bluetooth 5.

Apple couvre, avec cette nouvelle gamme grand public une palette de prix allant de 358,40 € à 739 €, ce qui constitue sans doute un très bon intervalle pour le segment des tablettes. La bonne nouvelle est qu’on peut s’acheter un iPad pour vraiment pas cher, et que l’on peut, pour un peu plus cher, obtenir un iPad équipé d’un processeur de dernière génération, tout en ayant le choix de la diagonale écran.

iPad Pro : le prix de l’excellence

Ce choix de la Pomme semble parfaitement logique sur un plan commercial. Couvrir un segment de prix large, avec des choix aussi larges pour le client, et réserver les dernières technologies à une gamme plus coûteuse, qui reste ainsi aisément distincte de la gamme grand public. Après les iPad grand public, il faut (à nouveau) rajouter 100 € pour atterrir sur les gamme des iPad Pro (150 € pour être exact). L’iPad Pro 64 Go 11” est vendu 899 €.

Reste qu’au niveau de la cohérence d’utilisation, ce choix implique de conserver d’un côté des iPad équipés d’un capteur d’empreintes, et utilisant les gestures historiques, et de l’autre les iPad Pro avec Face ID, et les nouvelles gestures qui vont avec. Il n’est pas aisé de passer de l’un à l’autre, et le possesseur d’un iPhone XR, XS et XS Max pourra vite être perturbé de chercher, par exemple, le centre de contrôle en bas de son écran, et plus en haut à droite.

De même, les iPad grand public conservent-ils leur connectique Lightning, là où les Pro utilisent de l’USB-C.

Face ID et USB-C pour tous les iPad 2020 ?

Apple a préféré jouer le statu quo, pour repousser à l’an prochain le passage au Face ID et à l’USB-C pour tous. En 2020, elle devrait mettre à jour sa gamme d’iPad Pro avec des processeurs A13X, voire A14, et, raconte-t-on, de nouvelles fonctionnalités du côté de la réalité augmentée. Il sera alors temps pour elle de faire basculer sa gamme d’iPad grand public aux technologies dont la gamme pro aura déjà joui pendant 2 ans.

Arnaud joue du clavier comme d'autres du xylophone, mais le résultat demeure peu musical. Il conduit la rédac à la baguette et essaye d'éviter les fausses notes. Geek avec de la patine, il officie aussi dans la presse généraliste.

AUCUN COMMENTAIRE

À vous la parole !

Fermer
*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.