Skylum dévoile AirMagic, un nouveau logiciel pour Mac qui veut automatiser le traitement et la correction des photos prises depuis un drone. Le logiciel s’appuie sur l’intelligence artificielle pour corriger automatiquement les ciels, réduire le brouillard, améliorer la netteté et la chromie et, avec certains drones, corriger les déformations optiques.

Traitement automatique, mais ajustable

Il utilise le même moteur que Photolemur (voir son test ici), dont il reprend également l’interface. Celle-ci utilise le glisser-déposer pour ajouter les images à la fenêtre de traitement. Un double clic sur l’une d’elles et le logiciel ouvre la fenêtre de traitement avant d’afficher une prévisualisation du résultat, avec un curseur avant / après. Celle-ci n’est pas redimensionnable, et c’est assez pénible.

Une fois le traitement effectué, un réglage permet de faire varier l’intensité des corrections. Par défaut, et comme pour Photolemur, elles sont outrancières et gagnent à être modérées. Mais le boulot est globalement bien fait : les ciels sont remontés, sans perte de matière, les clichés gagnent en netteté du fait de l’accentuation du piqué et de la suppression du brouillard.

Filtres résultat, export par lot

Outre ces fonctions de corrections, AirMagic propose aussi une série limitée de filtres résultat, pour des clichés dégageant une ambiance particulière. 6 filtres sont proposés par défaut. Le logiciel passe par une nouvelle phase de calcul à chaque sélection de filtres, ce qui permet mal d’apprécier le résultat. On aurait apprécié pouvoir comparer les différents filtres, et pas seulement l’intensité avec laquelle chacun est appliqué.

Les filtres résultat

AirMagic gère à la fois les fichiers JPEG et les DNG (RAW) des principaux drones. Les modèles de DJI, Parrot et Yuneec sont directement reconnus, et le logiciel applique à leurs images une correction optique non disponible pour les drones des autres fabricants (le Mi-Drone de Xiaomi n’est pas reconnu par exemple).

Le logiciel permet aisément les traitements par lot.

Facilité et rapidité

Dans l’ensemble, AirMagic fait un bon boulot, de manière largement automatique. C’est la rapidité de mise en œuvre et le niveau ajustable des effets qui en font un outil de qualité, pour les amateurs de photo par drone.

AirMagic fonctionne comme logiciel autonome, ou intégré au sein de Lightroom, Photoshop et Photos d’Apple. Le logiciel sera mis en vente le 21 mars prochain : il peut être précommandé à un tarif réduit de 39 € (licence 2 postes) ; les précommandes bénéficient en outre d’un pack d’ajouts, offert : guide de la photographie par drone, vidéo de formation à la prise de vue notamment.

Arnaud joue du clavier comme d'autres du xylophone, mais le résultat demeure peu musical. Il conduit la rédac à la baguette et essaye d'éviter les fausses notes. Geek avec de la patine, il officie aussi dans la presse généraliste.

AUCUN COMMENTAIRE

À vous la parole !

Fermer
*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.