C’est l’une des stars de la french tech au CES de Las Vegas : Hip’Air, un airbag ceinture, destiné à prévenir les fractures du col du fémur chez les personnes âgées, est développé par une PME française nommée Helite. L’appareil demeure assez simple, avec deux coussins airbag qui se déploient au niveau de la hanche, un peu comme une méga « culotte de cheval ». « Le boudin gonflable vient entourer le grand trocantère (col du fémur). Le but est d’appuyer celui-ci sur la masse musculaire plus que sur l’os », nous explique Gérard Thevenot, le CEO de Helite. Pour éviter les brulures liées au gaz chaud utilisé dans les airbag voitures, Hip’Air se gonfle au CO2, un gaz à température ambiante, plus long à relâcher que le gaz classique mais moins dangereux.

Gérard Thevenot, CEO d’Helite

Le gonflage s’opère en 20 ms, tandis que la détection de la chute se fait en 200 ms, soit 270 ms pour le processus total. « Une chute se déroule en 350 à 400 ms en moyenne », précise le CEO . Pour pouvoir être utilisée y compris par des personnes atteintes de maladies cognitives comme Alzheimer ou Parkinson, le mécanisme de fermeture demeure très simple. Le gaz est contenu dans une petite capsule qui se porte sur l’avant, tandis qu’un tandem gyroscope / accéléromètre assure la détection électronique de la chute. L’airbag est réutilisable. Testé en Bourgogne, en Allemagne et en Italie, Hip’Air va être proposé dans un premier temps via les établissements spécialisés, notamment le réseau des Ephad. La ceinture sera également commercialisée en direction des particuliers et sera vendue autour de 700 €.

En France, la fracture du col du fémur concerne 60 000 personnes par an, et la prise en charge complète de la problématique représente un budget de l’ordre de 5 à 9 milliards d’euros par an en France et de 27 milliards de dollars aux USA. La chute et la fracture, en outre, aboutissent souvent à une considérable dégradation de la qualité de vie, les personnes remarchant rarement après la pose d’une prothèse de hanche.

Helite est installée à Dijon, et possède également un bureau d’études à Annecy. La PME emploie 30 salariés et est spécialisée dans les airbags particuliers : Airbag pour motard, pour cavalier, ou skieur, et tout récemment airbag pour siège bébé.

AUCUN COMMENTAIRE

À vous la parole !

Fermer
*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.