Le secteur des drones de loisir, utilisés comme jouet et / ou caméra volante, connait une progression impressionnante, obligeant les autorités publiques à en réglementer l’usage, pour des questions de sécurité. En France, c’est la loi du 24 octobre 2016 relative au renforcement de la sécurité de l’usage des drones civils qui définit le cadre légal, lequel oblige à enregistrer les drones de plus de 800 grammes en ligne, renvoyant à un décret en Conseil d’État pour les modalités d’application précise.

Un permis en ligne

Justement, la Direction générale de l’Aviation Civile (DGAC) a donné, le 19 juin dernier, des détails concernant cette modalité d’enregistrement qui semble devoir passer par une formation obligatoire des pilotes. Cette formation obligatoire sera gratuite, et proposée dès septembre prochain sous la forme d’un site web et d’une application mobile.

« Disponible via un site internet et une application mobile dédiés, cette formation gratuite sera accessible début septembre 2018. Elle développera une pratique responsable par une approche pédagogique pour améliorer les conditions d’usage en sécurité et la connaissance des règles essentielles. Par ailleurs, cet outil sensibilisera les télépilotes au nécessaire respect de la vie privée des tiers au sol », précise la DGAC.

Le candidat, dès 14 ans, pourra repasser le test autant de fois que nécessaire, sans frais : « L’attestation de suivi de formation sera téléchargeable à l’issue de la réussite du test en ligne. Ce test, dont le nombre de tentatives ne sera pas limité, est constitué d’une vingtaine de questions. Les télépilotes de loisir disposeront de deux mois à compter de la mise en service de la plateforme pour se former. Par ailleurs, une formation dispensée par la fédération française d’aéromodélisme sera considérée comme équivalente », explique la DGAC.

AUCUN COMMENTAIRE

À vous la parole !

Fermer
*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.