Le casque Varjo

La réalité augmentée continue d’exciter les investisseurs même si les appareils actuels peinent à démontrer leur viabilité économique. Et, alors que le précédent projet « qui va tout casser », Magic Leap, commence à peine à annoncer les premiers titres sur sa plateforme, c’est du côté de l’Europe du nord que les regards se tournent désormais. Une startup nommée Varjo, fondée conjointement par Nokia Oy et Microsoft Corp. alumni, annonce avoir procédé avec succès à une levée de fonds de 31 millions de dollars.

L’entreprise développe un casque de réalité augmentée qui diffère assez nettement de ses concurrents : d’abord en ce sens qu’il est opaque, la vision étant donnée par des caméras haute définition dont l’image s’affiche sur les écrans très haute définition des lunettes. Celles-ci suivent les mouvements des yeux, ce qui renforce le sentiment d’immersion. Ensuite, et sans doute surtout, par son prix : entre 5000 et 10000 €.

Ce casque ne vise pas le grand public, et s’affranchit donc d’une obligation de prix à portée de bourse familiale. Il est pensé, assure-t-on, pour les industriels de l’automobile, les architectes, ou… les militaires. BMW et l’Air Force américaine ont déjà signé pour tester le nouveau gadget.

Varjo n’est pas le seul à lorgner du côté kaki de la force. Magic Leap et Microsoft (avec ses HoloLens) lorgnent aussi de ce côté. Les deux entreprises assistaient à une réunion préparatoire à un appel d’offre de l’armée US pour un contrat estimé d’environ 100 000 lunettes de réalité augmentée. L’armée israélienne a, elle, acheté deux HoloLens en 2016, pour essayer de les utiliser à « améliorer la stratégie de bataille et l’entrainement de terrain des troupes », note Bloomberg

AUCUN COMMENTAIRE

À vous la parole !

Fermer
*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.