Après avoir jeté un pavé dans la mare, hier, Digitimes remet le couvert en donnant quelques détails sur son affirmation initiale qui était qu’Apple avait annulé le développement de ses lunettes de réalité augmentée. Fidèle à la bonne vieille technique du Clickbait, le media tempère aujourd’hui cette affirmation, expliquant qu’Apple avait « provisoirement » « suspendu » le développement de ses lunettes. Voilà qui est fort différent, et plus plausible.

Un départ majeur dans l’équipe AR Apple

L’équipe de développement aurait été impactée par le départ de Avi Bar-Zeev, le co-inventeur des HoloLens de Microsoft, qui a annoncé avoir quitté, en bons termes, Apple en janvier dernier. il avait rejoint l’entreprise en 2016 et s’est toujours refusé à faire plus de commentaires sur son départ.

Des technologies encore peu matures

Outre ce départ, le projet de lunettes AR d’Apple serait aussi grêvé par des questions techniques, qui rendent la vision de l’entreprise difficile à concrétiser. Les lunettes AR d’Apple devaient être légères, autonomes, et délivrer une puissance de calcul suffisante pour la gourmande AR. En l’état actuel des composants, ce projet ne serait pas réalisable, d’où le report du calendrier de développement des lunettes.

D’après les sources de Digitimes, Apple serait tout de même allée très loin sur ses lunettes, en fournissant des prototypes à ses partenaires fabricants, notamment à Quanta et Zhengyi, en vue de l’industrialisation de la fabrication. Ces commandes seraient suspendues pour l’heure.

Plus plausibles, les nouvelles affirmations de Digitimes racontent finalement un développement produit retardé, suspendu si l’on préfère, mais toujours en cours. C’est plus vraisemblable si l’on tient compte de la poursuite des efforts d’Apple en matière de réalité augmentée. Et la Pomme est habituée des reports de produits jugés pas assez murs, autant que Digitimes est habituée des affirmations peu sourcées.

AUCUN COMMENTAIRE

À vous la parole !

Fermer
*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.