La nouvelle escalade de la « guerre commerciale » entre les États-Unis et la Chine, initiée par le président américain Donald Trump, ne mettra peut-être pas Apple dans une position délicate. Tim Cook, son PDG, a rencontré le président US et a, d’après les commentaires de ce dernier, très bien expliqué le problème chinois de la Pomme. La Chine, avec son immense marché intérieur, demeure un marché incontournable. À vrai dire, il est suffisant, en lui-même, pour faire les rois. En témoigne l’incroyable montée en puissance du géant chinois de la recherche, Baidu, qui venu de nulle part, s’impose désormais comme le second plus gros vendeur de haut-parleurs connectés, derrière Amazon mais devant Google. Particularité ? Ses produits sont uniquement vendus en Chine. Le marché intérieur suffit, sur ce segment très concurrentiel, à Baidu pour s’arroger 17,3 % de part de marché, avec 4,5 millions d’appareils vendus au second trimestre 2019, selon les analystes de Canalys

Avec 3700 % de croissance, Baidu dépasse Google

Baidu connait le succès grâce au Xiaodu, un haut-parleur connecté utilisant un système d’exploitation maison nommé DuerOS, et une plateforme AI dans les nuages. Celui-ci a été lancé il y a un an, et se vend une douzaine d’euros ; il remplace le premier essai de Baidu, le haut-parleur Raven H, qui était vendu nettement plus cher, et affichait un design tranché pour séduire les plus jeunes.

Raven H, photo de Sam Byford / The Verge

Avec 4,5 millions d’exemplaires écoulés au second trimestre 2019, le Xiaodu passe, sur le marché chinois, devant les produits d’Alibaba et de Xiaomi, qui contrôlent respectivement 15,8 % et 10,8 % du marché mondial des haut-parleurs connectés. Google s’intercale dans ce classement, derrière Baidu à 16,7 % de part de marché. Le marché chinois représentait 12,6 millions d’unités ce trimestre, deux fois le marché américain (6,1 millions).

Amazon leader mondial, Apple aux oubliettes

Amazon reste le leader mondial du segment, avec sa gamme Echo, dont il a vendu 6,6 millions d’unités au second trimestre 2019, pour 25,4 % de part de marché.

Le HomePod d’Apple n’apparait même pas dans le classement, Cupertino étant piteusement classé parmi les « Autres » acteurs mondiaux, qui totalisent 3,7 % des ventes. Le choix du segment haut de gamme et de la qualité audio ne paie visiblement pas pour Apple, pas plus que ne pèse l’argument vie privée, que la Pomme tente de mettre en avant, sans grand succès. Les petites oreilles indiscrètes des géants de la technlogie ont encore de beaux jours devant elles.

1 COMMENTAIRE

À vous la parole !

Fermer
*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.