Une nouvelle étude renforce la vocation santé de L’Apple Watch, qui se révèle capable d’aider efficacement à lutter contre un trouble commun du sommeil, l’apnée, et contre l’hypertension. L’Université de Californie, associée à la startup santé Cardiogram, a conduit une étude sur plus de 6000 participants dont il ressort que la montre peut détecter l’apnée du sommeil avec une précision élevée de l’ordre de 90 %, et l’hypertension avec une précision moindre de 82 %. Ces résultats, estiment les auteurs de l’étude, devraient également pouvoir s’appliquer aux autres montres disposant d’un capteur de rythme cardiaque, même si l’Apple Watch figure parmi les meilleures au niveau de sa précision.

Le syndrome d’apnées-hypopnées du sommeil (SAHS) est un trouble commun du sommeil, caractérisé par un arrêt temporaire du flux respiratoire, ou une baisse de celui-ci, qui abaisse la qualité du repos des personnes concernées, et de leur entourage – on ronfle ! De 0,5 à 5 % des individus en seraient victimes, selon la prégnance d’autres facteurs comme l’obésité. Mais pour le détecter avec précision, il faut, actuellement, être mis sous surveillance médicale pendant des nuits tests. L’Apple Watch change, dès lors, la donne.

L’étude a été conduite à l’aide d’un algorithme d’apprentissage profond nommé DeepHeart, entrainé sur 70 % des participants, et essayés, sans entraînement, sur les 30 % restants. Monitorer de manière continu le rythme cardiaque a également permis de détecter l’hypertension, et d’informer les participants qui pouvaient l’ignorer qu’ils souffraient de ce problème, là aussi assez courant.

L’Apple Watch a été récemment proposée aux assurés de Vitality en Grande-Bretagne, et de John Hancock, aux USA, quasi gratuitement, en échange de la participation active à des programmes d’exercices physiques.

AUCUN COMMENTAIRE

À vous la parole !

*
*