L’Apple Watch Series 5 n’est pas la petite mise à jour cosmétique attendue. Car aux boitiers titane et céramique, jolis et onéreux, Apple a ajouté un écran toujours allumé, sans tellement compromettre l’autonomie, et une boussole. Sans surprise, les tests publiés aujourd’hui par la presse américaine saluent le nouvel écran LPTO (low-temperature polysilicone and oxide).

Un écran toujours allumé

Pour conserver les 18 heures d’autonomie revendiqués, Apple utilise des astuces au niveau de ses cadrans, en plus, évidemment, de l’écran LPTO. Celui-ci présente la particularité de pouvoir adapter sa fréquence de rafraichissement, laquelle descend pour l’écran toujours allumé à 1 image par seconde (ça a du sens, rafraichir à chaque seconde, pour une montre). »Pour que l’écran reste activé toute la journée sans altérer l’autonomie de la montre, matériel et logiciels doivent fonctionner en parfaite synergie. L’écran s’assombrit quand vous baissez le poignet, mais les fonctionnalités essentielles, comme les aiguilles, restent visibles en permanence. Il suffit de toucher le cadran ou de lever le poignet pour rétablir sa luminosité complète », précise Apple

Pour The Verge, Dieter Bohn constate l’avance d’apple dans ce domaine : « J’aime l’écran permanent de la série 5. L’implémentation d’Apple est meilleure que celle des autres smartwatches que j’ai utilisées pour deux raisons: légitimement, elle ne nuit pas autant à la durée de vie de la batterie et Apple conserve un peu de couleur visible en mode ambiant. »

©The Verge

Catherine Shu complète le constat pour TechCrunch : « Apple a utilisé des solutions astucieuses pour s’assurer que la nouvelle fonctionnalité ne saperait pas totalement la vie de la batterie. Chacune des faces reçoit une version basse consommation, toujours active. Dans le cas du Meridian que j’ai utilisé (nouveau pour WatchOS 6), il s’agit d’un texte blanc sur fond noir. Tenez la montre à la hauteur de votre visage et les couleurs s’inversent. La version active est plus facile à lire et la version toujours active consomme moins d’énergie. Bien que des complications et d’autres fonctionnalités soient toujours exposées, elles sont simplifiées et dépourvues des fonctionnalités gourmandes en énergie. Cela signifie, par exemple, que l’aiguille des secondes disparaît sur le cadran de la montre standard et, lorsque la montre est en mode entraînement, les millisecondes disparaissent jusqu’à ce que vous remettiez la montre à votre face ».

Une boussole intelligente

Gruber pour Daring fireball s’intéresse, lui, à la boussole, dont il n’a aucune utilité, confesse-t-il, à ce stade, mais qui est implémentée de manière intelligente : « Les boussoles traditionnelles tournent au hasard lorsque vous les approchez d’un aimant. La boussole de la série 5 ne le fera pas, car elle utilise le gyroscope pour voir si vous vous déplacez réellement. La boussole ne sera pas dupée par un aimant, car elle peut indiquer que la montre elle-même ne tourne pas », note-t-il.

AUCUN COMMENTAIRE

À vous la parole !

Fermer
*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.