itunesradio-2 Le SNEP (Syndicat National de l’Édition Phonographique) vient de rendre publiques des données intéressantes sur le chiffre d’affaires de l’industrie musicale au premier trimestre 2014. Si globalement le marché repart à la baisse après une année 2013 en hausse exceptionnelle de 2,3 %, le détail des chiffres montre l’évolution du marché.

En France, sur les trois premiers mois de 2014, le chiffre d’affaires a été de 100 millions d’euros dont 67 millions pour le marché physique et 33 pour la musique dématérialisée, cette dernière progressant de presque 7 % sur un an. Mais tout n’est pas rose dans le marché dématérialisé puisque les ventes de titres ont reculé de 10% environ. Mais alors qu’est-ce qui explique la hausse globale ? Facile, c’est l’écoute en streaming qui explose, autant l’écoute financée par la publicité (+44 %) que par abonnement (+38 %). Des hausses qui permettent à l’écoute par diffusion de franchir le seuil symbolique des 50% du chiffre d’affaires des revenus tirés du numérique et qui en disent long sur l’évolution des comportements.

Une évolution qu’Apple a bien du mal à suivre : malgré l’explosion des revenus liés à l’écoute en streaming, la Pomme ne propose toujours aucune solution de diffusion basée sur ce modèle en France et se contente d’un maigre iTunes Radio dans quelques autres pays.

Source Le Monde

AUCUN COMMENTAIRE

À vous la parole !

Fermer
*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.