Apple songerait à proposer des claviers dont les touches sont autant de petits « écrans » e-ink dans ses Mac d’ici 2018, estime une source du Wall Street Journal. Tim Cook aurait profité de son récent voyage en chine pour discuter de cette opportunité avec Foxconn et Sonder Design, une startup australienne membre d’un programme « d’incubation » conduit par Foxconn.

Apple est déjà censée lancer, la semaine prochaine, des nouveaux MacBook Pro intégrant une rangée de touches OLED, à la place de la rangée de touches de fonction.

Cupertino songerait donc à pousser le bouchon plus loin en intégrant des touches e-ink. Mais pour quoi faire ? L’intérêt est assez évident : proposer des claviers adaptables, à la fois au contexte d’action, et au contexte linguistique. Ainsi, un clavier pourrait en un clin d’œil passer d’une disposition AZERTY à QWERTY, dévoiler une série d’émojis à la place des touches, ou des éléments fonctionnels liés au logiciel utilisé. Seul hic de ce portrait idyllique, le coût : le clavier Sonder était proposé en précommande à 199 $, l’intégrer en standard dans les Mac ne serait pas sans impact sur le coût des machines.

keyshot-render-v01-20160528-cropped-1

AUCUN COMMENTAIRE

À vous la parole !

Fermer
*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.