Les nouveaux MacBook Pro suscitent, sans doute plus encore qu’à l’habitude, la polémique. Avec quelques griefs un brin ridicules – la disparition du second segment du câble secteur – d’autres qui le sont moins – le besoin d’avoir recours à des adaptateurs pour « spécialiser » les ports USB-C, la limite à 16 Go de RAM.

Phil Schiller s’emploie à déminer le terrain et à assurer le SAV des nouvelles machines. Répondant à the Independant, il assure tout de go que ces nouveaux MacBook Pro ont déjà connu un grand succès. « À ce jour, nos boutiques en ligne ont reçu plus de commandes pour ce nouveau MacBook Pro que pour aucun autre Mac portable de la ligne Pro. Il y a sans doute pas mal de personnes aussi excitées que moi à son, sujet », note-t-il.

Phil a tout de même été surpris de la virulence des critiques. Il a beau faire, il ne s’y habitue pas, pourtant il a de l’expérience. « J’ai été assez surpris de la virulence des critiques. Mais je n’aurais pas dû l’être. Je n’ai jamais vu un nouveau produit Apple ne pas avoir sa part de critiques et de débats. Et c’est tant mieux. Nous avons pris un grand risque et bien sûr, comme à chaque avancée, il est nécessaire de procéder à des adaptations. Nos clients sont tellement passionnés, c’est impressionnant ».

Phil défend la plupart des décisions de design d’Apple. La suppression du port SD Card ? « C’est un port volumineux, et la carte dépasse à moitié de celui-ci. En outre, de plus en plus d’appareils photo ont des puces Wi-Fi pour le transfert, tandis que choisir la carte SD par rapport aux autres formats comme les cartes CF était un peu arbitraire, fondé sur le fait qu’elle est plus utilisée ».

1 COMMENTAIRE

À vous la parole !

*
*