Hier Soir, Tim Cook était l’hôte de l’université de Glasgow, qui lui a décerné un diplôme honoraire. Le boss d’Apple a profité de cette opportunité pour faire un bref discours et répondre aux questions de quelques étudiants. Devant une salle comble, il a critiqué de manière virulente le décret « immigration » de Trump, détaillant les situations aberrantes générées pour certains des salariés d’Apple, et est revenu sur l’héritage de Steve Jobs, ainsi que sur la question de son rejet des « stylets » au regard de l’Apple Pencil.

Trump et le « travel ban »

Nous avons des employés qui disposent de visa de travail, qui sont venus aux USA avec leur famille, mais qui se trouvaient être hors du pays quand le décret est passé, et tout d’un coup, toute leur famille a été affectée. Ils ne pouvaient plus rentrer dans le pays. C’était une vraie crise. Vous pouvez concevoir le stress occasionné. Si nous restons immobiles et silencieux, c’est comme si nous donnions notre accord. C’est important de parler. Comme le disait le docteur King, qui est très important pour moi, le drame vient du silence des bonnes personnes.

Steve Jobs

L’ADN de Steve restera toujours central au sein de l’entreprise. Il est profondément intégré. Nous lui rendons hommage, et nous rendons hommage à sa philosophie. Celle-ci sera encore au cœur d’Apple dans 100 ans, elle sera transmise de génération en génération. Le plus remarquable avec Steve était la pureté de sa pensée, qui n’était pas troublée par la volonté de devenir plus riche. Il avait trois choses dans sa vie, par ordre d’importance : sa famille, Apple, et Pixar.

Tim-Cook-Glasgow

« Yerk people hate stylus »

Oui, Steve détestait les stylets mais, en vérité, si vous avez déjà utilisé un Apple Pencil, il est aussi éloigné que c’est possible d’un stylet. J’ai rencontré un designer, l’autre jour, à Paris, qui fait toutes ses créations avec un iPad Pro et un Apple Pencil. Classiquement, les designers se promènent avec un carnet de croquis, pour pouvoir noter leur idées, quand elles viennent. C’est toujours encore largement le cas. Avec l’Apple Pencil, vous avez le meilleur des deux mondes (NDR : le carnet de croquis papier et le numérique)

AUCUN COMMENTAIRE

À vous la parole !

*
*