Peut-on imaginer le patron de la plus importante multinationale au monde opposé à ce qui alimente la richesse de son entreprise ? Certes non. Aussi ne sera-t-on guère surpris que Tim Cook, lors d’une intervention de près d’une heure au China Development Forum, un événement organisé par le gouvernement chinois, se soit positionné comme fervent défenseur de la globalisation économique.

« La globalisation est bonne pour le monde », a-t-il asséné, reconnaissant, tout de même, que le problème est que les bénéfices ne sont guère « distribués équitablement entre les différents pays ». Mais la solution à cette inégalité ne peut en aucun cas être, toujours selon Tim Cook, l’isolationnisme. « La pire des choses serait – car ça n’aiderait personne – de dire que c’est mauvais et de s’en retirer. Je pense qu’en réalité les pays qui s’isolent du monde ne contribuent pas au bien être de leur habitants ». Chine oblige, Cook a également invité le pays à s’ouvrir davantage. « Il est important que la Chine continue à s’ouvrir, ouvre ses portes en grand si vous préférez ».

Plus consensuel, Cook en a également remis une couche autour de la défense de la vie privée. « Nous pensons que les individus doivent posséder et être à même de contrôler leurs propres données », précisant qu’Apple « chiffre de point à point » ses données afin d’empêcher « les hackers et autres » d’y accéder.

//platform.twitter.com/widgets.js

AUCUN COMMENTAIRE

À vous la parole !

*
*