Apple songerait – activement – à totalement se passer des modems et des puces Qualcomm dans ses iPhone et iPad, et ce dès l’an prochain, estime le WSJ. La guerre juridique que se livrent les deux géants explique largement cette intention même si l’exemple de Samsung doit inciter à la prudence. Après tout, Apple ne s’est jamais passé du fournisseur coréen, malgré une bataille juridique permanente et une compétition économique qui ne l’est pas moins.

Mais, dans le cas de Qualcomm, un élément supplémentaire s’ajoute aux seules joutes de prétoires : Qualcomm fait de la rétention d’information vis à vis d’Apple, par mesure de rétorsion à la suspension du paiement des royalties par Apple et certains de ses sous-traitants. Qualcomm prive par exemple Apple du logiciel nécessaire pour tester ses modems.

Dès lors, Apple compte se tourner vers Intel, qui fournit déjà des modems pour ses iPhone, moins performants que ceux que Qualcomm. Et pour maintenir une concurrence bénéfique entre ses fournisseurs, Apple aurait également recours à MediaTek, comme second fournisseur.

À ce stade, préviennent les informateurs du Journal, les plans d’Apple peuvent encore largement changer mais s’ils demeuraient dans la ligne actuelle, un nouveau pas serait franchi dans la guerre entre les deux géants de l’électronique.

AUCUN COMMENTAIRE

À vous la parole !

*
*