Tiens, l’ancien analyste Gene Munster s’est trouvé une nouvelle lubie : après une bonne décennie à assurer qu’Apple allait mettre sur le marché un téléviseur intelligent, qui n’a jamais vu le jour, l’homme, devenu investisseur en 2016 avec sa société Loup Ventures, pense maintenant que la Pomme devrait basculer sa suite pro vidéo à l’abonnement. Final Cut Pro X, accompagné de Motion, feraient, assure-t-il d’excellents candidats pour un système d’abonnement qui, s’il génère moins de revenus à l’achat qu’une licence perpétuelle, permet de maximiser les revenus récurrents.

Comme Adobe et les autres ?

Lors du dernier trimestre, Apple a enregistré un chiffre d’affaires lié aux services de 9,2 milliards de dollars, en hausse de 31 %, soit 15 % du chiffre d’affaires global de l’entreprise. Mais, au sein de celui-ci, les Software as Services (SaS) ne représentent pas grand chose, représentés qu’ils sont par les seuls abonnements iCloud et Apple Music. Une opportunité manquée alors que le modèle SaS est adopté par certains leaders de l’industrie, comme Adobe.

Mais Adobe a du batailler ferme pour convaincre ses utilisateurs de basculer vers l’abonnement. Et Apple n’a jamais montré d’envie de transformer FCPX en suite à abonnement. La nouvelle lubie de l’ami Gene semble donc essentiellement reposer sur le doigt mouillé.

AUCUN COMMENTAIRE

À vous la parole !

Fermer
*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.