Apple aura sans doute connu début d’année plus serein : alors que l’entreprise affronte un ralentissement de son activité et que son action décroche, voilà qu’elle reçoit un nouveau revers juridique dans sa bataille avec Qualcomm. Le fondeur vient, en effet, d’annoncer avoir provisionné 1,34 milliard d’euros afin de rendre exécutoire la décision d’interdiction de vente concernant les iPhone 7 et 8 prise par une juridiction munichoise, après constatation préliminaire de violation de brevet hardware relatif à la gestion de l’énergie sur les iPhone concernés.

La Pomme a immédiatement réagi à cette annonce : « La campagne de Qualcomm est une tentative désespérée de détourner l’attention des vrais problèmes entre nos deux entreprises. Leurs tactiques, devant les tribunaux et dans leurs activités quotidiennes, nuisent à l’innovation et aux consommateurs. Qualcomm insiste pour que des frais exorbitants soient facturés sur la base de travaux qu’elle n’a pas réalisés. Des gouvernements du monde entier enquêtent sur leur comportement. Nous sommes bien sûr déçus de ce verdict et nous prévoyons de faire appel. Tous les modèles d’iPhone restent disponibles pour les clients par le biais d’opérateurs et de revendeurs dans 4 300 sites en Allemagne. Au cours de la procédure d’appel, les modèles iPhone 7 et iPhone 8 ne seront pas disponibles dans les 15 magasins Apple situés en Allemagne. Les iPhone XS, iPhone XS Max et iPhone XR resteront disponibles dans tous nos magasins », a indiqué la Pomme.

Qualcomm, lui, évidemment, se félicite. « Au cours des deux dernières semaines, deux tribunaux réputés de deux juridictions différentes ont confirmé la valeur des brevets de Qualcomm et ont déclaré Apple contrefacteur, ordonnant l’interdiction des iPhones sur les marchés importants que sont l’Allemagne et la Chine ».

AUCUN COMMENTAIRE

À vous la parole !

Fermer
*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.