Le correctif du vilain bug affectant la fonction Facetime de groupe n’arrivera pas cette semaine : Apple a fait savoir que le bug est déjà corrigé côté serveurs Apple, et que le correctif logiciel pour les iPhone et iPad sera déployé la semaine prochaine. Apple en profite pour réaffirmer son attention portée à la vie privée, et s’excuse de son erreur, nommant directement la famille Thompson, qui l’a en premier mis en évidence. Le délai de plusieurs jours entre le signalement initial et la prise en charge par Apple est également évoqué, la Pomme assurant qu’elle fera mieux dans le futur.

Le bug Facetime de groupe permettait à une personne d’entendre un correspondant, avant que celui-ci ne décroche, simplement en s’ajoutant une seconde fois à la conversation de groupe. Apple a suspendu les serveurs Facetime de groupe, en réponse à la publication du bug, qui avait été signalé plusieurs jours avant celle-ci.

Voici le communiqué d’Apple : « Nous avons corrigé la faille de sécurité pour FaceTime de groupe du côté des serveurs d’Apple et nous publierons une mise à jour logicielle pour réactiver cette fonctionnalité côté utilisateurs la semaine prochaine. Nous remercions la famille Thompson d’avoir signalé ce bug. Nous nous excusons sincèrement auprès des clients touchés et soucieux de leur vie privée. Nous avons apprécié la patience de tout le monde durant le processus de correction. Nous tenons à assurer à nos clients que dès que notre équipe d’ingénieurs a eu connaissance des détails nécessaires pour reproduire le bug, ils ont rapidement désactivé les appels FaceTime de groupe et ont commencé à travailler sur le correctif. Nous nous engageons à améliorer le processus par lequel nous recevons les rapports de bugs, afin de les faire remonter aux personnes compétentes le plus rapidement possible. Nous prenons la sécurité de nos produits très au sérieux et nous nous engageons à continuer à mériter la confiance des clients d’Apple ».

AUCUN COMMENTAIRE

À vous la parole !

Fermer
*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.