La Californie oblige les constructeurs automobiles à compter le nombre de désengagements du pilote automatique de leurs véhicules de tests pendant les essais. Les chiffres, publiés pour l’année 2018, montraient que le système de pilote automatique d’Apple était celui qui se désengageait le plus souvent, aboutissant à des questionnements sur l’état de maturation de la technologie qu’Apple développe sous le nom de projet Titan.

Un système très prudent

Un courrier du responsable d’Apple en charge de l’ingénierie des véhicules autonomes, Jaime Waydo (embauché en juin dernier) à l’autorité de régulation californienne éclaire ces statistiques d’un jour intéressant. D’une part, il précise que le système d’Apple est conçu pour se désengager en présence de n’importe quel type d’erreur, même mineure, afin de « prioriser à tout moment la sécurité », d’autre part, il montre que les statistiques s’améliorent grandement au fil des mois.

L’approche d’Apple en matière de dégagement est conservatrice, car notre système n’est pas encore conçu pour fonctionner dans toutes les conditions et situations. À l’appui soutenir cette approche, nos politiques en matière d’essais sur la route publique exigent du conducteur qu’il prenne manuellement le contrôle du véhicule de manière proactive à chaque fois que le système rencontre un scénario au-delà de ses capacités actuellement éprouvées », explique Waydo.

Peu d’incidents sérieux

Les incidents, mineurs ou majeurs, sont d’abord catégorisés selon qu’ils sont l’œuvre d’une action du chauffeur, lorsqu’il prend les commandes en cas de danger ou d’imprévu, ou du système, prévu pour se désengager dès qu’il rencontre une erreur, s’il peine à identifier un objet mobile, ou à définir une trajectoire par exemple. Puis, au fur et à mesure. de la collecte et du traitement des données de désengagement, Apple a fini par ranger les incidents dans 4 catégories :

  • incidents dans la perception du système, qui peine à identifier ou tracker un élément
  • incidents dans la planification de la trajectoire
  • incidents dans les contrôles, quand le véhicule ne réagit pas comme il est censé le faire selon les modèles utilisés
  • incidents dans les communications au sein du système

En outre, Apple classe, depuis juillet 2018 les incidents selon s’ils sont graves – c’est à dire susceptibles d’avoir causé des dommages – ou mineurs. Depuis juillet 2018, les près de 70 véhicules du projet Titan ont parcouru 56135 miles et connus 28 incidents graves, soit un incident grave tous les 2000 miles.

Avant cette clarification grave / mineur, et pour la période d’avril 2017 à juin 2018, les SUV pommés avaient parcourus 24604 miles et connus 40198 désengagements manuels et 36359 désengagements automatiques.

AUCUN COMMENTAIRE

À vous la parole !

Fermer
*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.