Après l’attaque de Spotify, qui a porté plainte contre Apple devant la Commission européenne, La Pomme répond, et vertement aux accusations de concurrence déloyales lancées à son encontre : « Ce que Spotify exige est quelque chose de très différent. Après avoir utilisé l’App Store pendant des années pour développer considérablement son activité, Spotify souhaite conserver tous les avantages de l’écosystème de l’App Store, y compris les revenus substantiels générés par les clients de l’App Store, sans apporter aucune contribution à ce marché. Dans le même temps, ils distribuent la musique que vous aimez tout en apportant une contribution de plus en plus réduite aux artistes, musiciens et auteurs-compositeurs qui la créent – allant même jusqu’à traduire ces créateurs en justice ».

L’App Store a généré plus de 120 milliards de dollars pour les développeurs. En son cœur, c’est un endroit sécurisé, de confiance, où les utilisateurs peuvent acheter leurs apps et services, en confiance. Et ça vaut bien 30 % des revenus, et 15 % la deuxième année, dans le cadre des abonnements), estime Apple.

Apple développe ses arguments :

  • Quand Spotify estime qu’Apple bloque ses produits ou ses mises à jour, Apple répond qu’elle a géré presque 200 mises à jour de l’app Spotify, qui a été téléchargée 300 millions de fois. « La seule fois où la validation a été un peu longue, c’est quand Spotify a tenté de contourner les règles de l’App Store ».
  • Spotify veut les avantages d’être une app gratuite, tout en étant payante. Apple ne pratique pas la discrimination, estime-t-elle. Elle ne perçoit aucun revenu sur les apps gratuites, ni sur les apps financées par la pub, ni sur la vente de produits physiques par le biais des apps. « Soyons clairs sur ce que cela signifie. Apple connecte Spotify à nos utilisateurs. Nous fournissons la plate-forme par laquelle les utilisateurs téléchargent et mettent à jour leur application. Nous partageons des outils de développement logiciel essentiels pour la création d’applications Spotify. Et nous avons construit un système de paiement sécurisé – pas une petite entreprise – qui permet aux utilisateurs de faire confiance aux transactions via l’application. Spotify demande de conserver tous ces avantages tout en conservant 100% des revenus. Spotify ne serait pas leur activité actuelle sans l’écosystème de l’App Store »
  • Spotify veut d’abord faire de l’argent (mais pas Apple ?). « Rien que cette semaine, Spotify a poursuivi les créateurs de musique après qu’une décision du US Copyright Royalty Board avait obligé Spotify à augmenter le montant de ses redevances. Ce n’est pas simplement faux, c’est un pas en arrière réel, significatif et dommageable pour l’industrie de la musique. »

AUCUN COMMENTAIRE

À vous la parole !

Fermer
*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.