Bob Iger et Steve Jobs en 2005, photo de Vittorio Roncagli

Le syndrome Eric Schmidt va-t-il frapper Bob Iger, le CEO de Disney ? Comme l’ancien responsable de Google, qui siégeait au Conseil d’administration d’Apple, avec lequel Google entrait en concurrence, Bob Iger est à la fois administrateur d’Apple et potentiel concurrent dans le domaine du streaming vidéo. Disney prépare une offre maison, nommée Disney+, qui sera concurrente de celle qu’Apple pourrait dévoiler le 25 mars prochain, et lancer plus tard dans l’année.

Disney et Apple « auront besoin de reconnaitre qu’ils vont devenir des concurrents directs dans un futur proche », estime John Coffee, spécialiste de la gouvernance d’entreprise au sein de l’école de droit de Columbia. « Les deux entreprises ont sans doute des juristes qui s’interrogent pour savoir si Bob Iger peut rester au Conseil d’administration d’Apple », poursuit-il.

À ce stade, tout n’est que rumeur : Disney et Apple ont depuis longtemps des relations proches, renforcées un temps par le poids de Steve Jobs, qui a été le plus important actionnaire privé de Disney, après le rachat de Pixar, qu’il avait co-fondé. Bob Iger était d’ailleurs un ami de Steve Jobs qui l’a fait entrer au CA d’Apple en 2011. Depuis, les choses évoluent et de partenaires, les deux multinationales deviendront concurrentes prochainement.

Disney+, le futur service de streaming vidéo de Disney, intégrera outre les contenus Disney, les licences Star Wars, et Marvel, ainsi que du contenu spécifiquement développé pour cette offre.

AUCUN COMMENTAIRE

À vous la parole !

Fermer
*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.