Si le combat juridique entre les deux géants que sont Apple et Qualcomm a essaimé en de multiples procédures, on peut toujours en distinguer deux grosses branches : d’un côté Apple accuse Qualcomm de pratiques anticoncurrentielles, de l’autre Qualcomm réplique en accusant Apple de violation de brevet. Les deux moyens sont, cependant, fort différents quant à leur implication. Pour preuve Cnet rapporte aujourd’hui que dans le procès qui se tient depuis quelques jours à San Diego, centré sur les éventuelles violations de brevets d’Apple, que Qualcomm ne cherche que 31 millions de dollars de dédommagement. C’est peu au regard de la taille des deux entreprises.

Qualcomm estime qu’Apple lui est redevable de 1,40 $ par iPhone vendu à partir de juillet 2017. Et cette estimation ne concerne que les iPhone équipés de modem Intel, soit selon les décomptes du fondeur 22 millions d’appareils. Les iPhone 7 et 7 Plus sont concernés. Qualcomm a obtenu des interdictions d’importation partielles en Allemagne et en Chine.

Qualcomm estime qu’Apple a violé trois de ses brevets : le premier qui permet à un smartphone de se connecter rapidement à Internet après sa mise sous tension, un autre qui couvre la manière dont un modem et un processeur fonctionnent ensemble pour gérer le téléchargement d’applications et un dernier qui couvre le traitement graphique et l’autonomie de la batterie.

Le gros du conflit tient, lui, aux pratiques anticoncurrentielles de Qualcomm ; il entrera en voie de procès le mois prochain.

AUCUN COMMENTAIRE

À vous la parole !

Fermer
*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.