Apple investit lourdement dans son futur service de jeux vidéos sur abonnement, Apple Arcade, annoncé lors du keynote du 25 mars dernier. Selon les sources du Financial Times, la Pomme engagerait plus de 500 millions de dollars dans une centaine de titres, couvrant plus que les frais classiques de développement. En clair, la Pomme ouvre les vannes de sa grosses réserve de cash pour permettre aux développeurs de faire mieux qu’auparavant, à savoir miser sur la qualité et la longueur des jeux, et pas seulement sur leur monétisation.

Apple espère ainsi enrayer la mécanique redoutable des jeux free to play, qui sont proposés gratuitement mais dont toute l’organisation interne tend à faire payer le joueur pour progresser plus vite dans le jeu. « Les jeux payants sont souvent plébiscités par la critique et aimés par ceux qui y jouent, mais rivaliser avec la gratuité est difficile, de sorte que même les meilleurs de ces jeux n’atteignent qu’un public plus restreint », expliquaient les équipes d’Apple sur scène lors du keynote.

Pour assurer la réussite de son service, Apple mise sur les jeux indépendants, ce qui peut surprendre. Ce sont pourtant ceux-ci, les ustwo games, Annapurna Interactive ou Bossa Studios, qui alimentent en nouveautés et en originalité l’App Store. Elle mise aussi sur des exclusivités à son service. Les développeurs avec qui travaillent les équipes d’Apple se voient proposer des bonus s’ils ne sortent pas leurs titres sur d’autres plateformes, pendant une durée définie. À l’issue de celle-ci, ils peuvent proposer une version Android, ou sur PC et consoles. Le Pomme espère ainsi retrouver le lustre d’antan sur son App Store, qui a été longtemps la plateforme de prédilection des éditeurs, mais est aujourd’hui plus fortement concurrencé par le Google Play Store et l’immense marché des smartphones Android.

Rapporté à chaque jeu en développement, les sommes engagées par Apple se chiffrent en millions de dollars. Pour l’heure, Cupertino n’a pas précisé le tarif de l’abonnement mensuel à Apple Arcade, ce qui n’empêche pas les fines lames des analystes de clamer qu’Apple Arcade pourrait générer 370 millions de dollars de revenus en 2020, 2,7 milliards de dollars en 2022 et 4,5 milliards en 2024. De vrais magiciens ces analystes ! Apple Arcade sera lancé cet automne, la banque HSBC tablant sur un abonnement à 12,99 $/mois.

AUCUN COMMENTAIRE

À vous la parole !

Fermer
*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.