C’est peu dire que l’intervention de Craig Irwin, analyste senior chez Roth Capital Partners, sur la chaine CNBC a de quoi alimenter la rumeur. L’homme, appelé à commenter le gadin boursier de Tesla, toujours en prise avec de grosses difficultés de production, a assuré qu’Apple avait tenté d’acheter Tesla en 2013, pour un prix d’environ 240 $ par action (actuellement, elle se situe autour de 202 $, après être tombée hier à 198 $). « Je ne sais pas s’ils sont allés jusqu’à commencer à faire la paperasse, mais je tiens de source sûre que l’offre d’Apple était très sérieuse », a-t-il indiqué.

Apple fait des recherches très avancées sur les batteries

Pour l’analyste, le projet Titan d’Apple est tout sauf mort ; au contraire, Apple construit des pistes d’essais et travaille sur des avancées au niveau des batteries, assure-t-il : « Apple construit de nombreuses et très grandes pistes d’essai actuellement en Californie. Et fait des choses intéressantes et excitantes du côté des batteries. Le projet Titan n’est absolument pas mort. Si Apple avait un intérêt pour Tesla en 2013, ils l’ont encore ». L’hypothèse d’un rachat par Apple est plausible, assure-t-il, d’autant qu’aujourd’hui, le prix pour Tesla est « plus juste ». Tesla, il est vrai, possède une indéniable avance technologique sur ses concurrents, qu’elle peine simplement à traduire en véhicules concrets, que l’on peut acheter dans des délais raisonnables.

Google aurait aussi cherché à acheter Tesla

L’hypothèse d’une offre d’achat d’Apple est loin d’être improbable. En 2013, se souvient Electrek, Elon Musk avait aussi approché Larry Page, pour lui proposer que Google rachète Tesla. Google aurait accepté d’acheter Tesla autour de 6 milliards de dollars, et d’investir 5 autres milliards dans les capacités de production de l’entreprise. Musk serait resté à la tête de ce Tesla racheté pendant au moins 8 années. C’est Ashlee Vance, dans sa biographie d’Elon Musk qui raconte cet épisode. Au final, Tesla a surmonté ses difficultés du moment, et Musk aurait simplement refusé de lancer le deal avec Google.

Qu’il ait été approché, ou ait sondé Apple au même moment est donc fort plausible.

AUCUN COMMENTAIRE

À vous la parole !

Fermer
*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.