La polémique autour des enregistrements écoutés par des humains en provenance de Siri rebondit : Apple publie une lettre d’excuse, où elle précise avoir décidé de changement technique important.

Apple s’excuse et revoit ses procédures

« Nous n’avons pas été à la hauteur de nos idéaux élevés », estime Apple, qui précise que désormais :

  • aucun enregistrement audio ne sera effectué sans l’accord de l’utilisateur
  • les enregistrements audio pour améliorer Siri seront volontaires (opt-in)
  • ce seront des employés directs d’Apple qui écouteront les extraits audio des personnes volontaires, et plus de sous-contactants.

Comment Siri fonctionne-t-il

« Siri a été conçu pour protéger la confidentialité des utilisateurs depuis le début. Nous nous concentrons sur le plus possible les appareils, en minimisant la quantité de données collectées avec Siri. Lorsque nous stockons des données Siri sur nos serveurs, nous ne les utilisons pas pour créer un profil marketing et nous ne les vendons jamais à quiconque. Nous utilisons les données Siri uniquement pour améliorer Siri, et nous développons constamment des technologies pour rendre Siri encore plus privé. Siri utilise le moins de données possible pour fournir un résultat précis. Lorsque vous posez une question sur un événement sportif, par exemple, Siri utilise votre position générale pour fournir des résultats appropriés. Mais si vous demandez l’épicerie la plus proche, des données de localisation plus spécifiques sont utilisées », explique Apple.

Par exemple, « si vous demandez à Siri de lire vos messages non lus, Siri demande simplement à votre appareil de lire vos messages non lus à voix haute. Le contenu de vos messages n’est pas transmis aux serveurs de Siri, car cela n’est pas nécessaire pour répondre à votre demande ».

« Siri utilise un identifiant aléatoire (une longue chaîne de lettres et de chiffres associée à un seul appareil) pour garder une trace des données en cours de traitement, plutôt que de les associer à votre identité via votre identifiant Apple ou votre numéro de téléphone. Ce processus est selon nous unique parmi les assistants numériques utilisés de nos jours. Pour plus de protection, après six mois, les données de l’appareil sont dissociées de l’identifiant aléatoire. »

La Pomme précise que « dans iOS, nous fournissons des détails sur les données auxquelles accède Siri et sur la façon dont nous protégeons vos informations tout au long du processus, dans Paramètres> Siri & Recherche> À propos de Ask Siri & Privacy ».

Ce qu’apportait le « grading »

Le programme de Grading visait à améliorer Siri : Avant de suspendre le Grading, notre processus impliquait d’examiner un petit échantillon d’audio provenant de demandes Siri – moins de 0,2% – et leurs transcriptions générées par ordinateur, afin de mesurer la qualité de la réponse de Siri et d’améliorer sa fiabilité. Par exemple, l’utilisateur avait-il l’intention de réveiller Siri? Siri a-t-il bien entendu la demande ? Et Siri a-t-il répondu de manière appropriée à la demande ?

ce qu’Apple fera désormais

Apple estimant n’avoir pas été à la hauteur de sa réputation modifie 3 &éléments de son programme de Grading, qui reprendra à l’automne :

  • aucun enregistrement audio ne sera effectué sans l’accord de l’utilisateur
  • les enregistrements audio pour améliorer Siri seront volontaires (opt-in)
  • ce seront des employés directs d’Apple qui écouteront les extraits audio des personnes volontaires, et plus de sous-contactants.

Les anciens employés de sous-traitants ont été, eux, [licenciés sans autre forme de procès°(https://slice42.com/apple/2019/08/des-centaines-de-sous-traitants-dapple-licencies-suite-au-scandale-siri-82217/).

AUCUN COMMENTAIRE

À vous la parole !

Fermer
*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.