Alors qu’Apple s’apprête à lancer son service de streaming vidéo Apple TV+, qui sera proposé à 4,99 €/mois, l’Union Européenne réfléchit à imposer des quotas de productions européennes sur tous les services de ce genre, incluant Netflix, Amazon Prime Video et Apple TV+. L’Europe songe à un minimum de 30 % de productions européennes, ce dont Apple est très loin, aucune des séries annoncées ne répondant à ce critère.

Apple négocie avec trois producteurs européens pour Apple TV+

Apple a embauché, en octobre 2017, Jay Hunt, ancienne directrice créative de Channel 4, comme directrice créative vidéo Europe, mais pour l’heure aucune production européenne n’a été annoncée. La Pomme tourne tous ses programmes en anglais, avec des sous-titres qui seront proposés dans 40 langues.

Parmi les titres européens en négociation pour rejoindre le pipeline d’Apple TV, on trouve «Faceless», un thriller produit par le français Leonis et le britannique Artists Studio et co-écrit par Virginie Brac («Spirale»), ainsi qu’une autre série en anglais produite également entre l’Angleterre et la France. Apple aurait également un spectacle animé en développement avec Gaumont.

La directive européenne n’est pas encore finalisée, et les pourcentages rapportés par Variety sont susceptibles de changer avant que celle-ci soit publiée. La France de son côté songe à imposer un quota voisin, mais fixé à 16 % et concernant cette fois les productions françaises. Difficile de dire si l’ambition française survivra à l’européenne, ou lui cédera le pas.

Apple est la moins avancée des diffuseurs en matière de programmes européens. Netflix serait déjà assez proche des 30 % fatidiques, de même qu’Amazon Prime Vidéo. Disney+ ne compte que 4,7 % de programmes européens. La chance d’Apple est d’offrir un catalogue bien plus limité, qui sera donc plus aisément « européanisable » que les plus de 1000 contenus déjà au catalogue de Disney+.

AUCUN COMMENTAIRE

À vous la parole !

Fermer
*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.