Bob Iger, le PDG de Disney, sort un livre prochainement, sur sa vie et son œuvre. L’homme, qui vient d’annoncer quitter le Conseil d’administration d’Apple, pour cause de concurrence sur le streaming, était un ami proche de Steve Jobs. Si proche qu’il estime, chez Vanity Fair, que « si Steve Jobs était toujours en vie, nous aurions fusionné nos entreprises, ou du moins discuté très sérieusement de cette possibilité ».

Disney et Apple

Steve Jobs était le premier actionnaire privé de Disney, suite à son investissement dans Pixar, racheté par Disney. Alors qu’Apple va lancer Apple TV+, son service de streaming, on ne peut pas ne pas imaginer le catalogue dont aurait disposé le tandem Apple Disney fusionné.

Bob non plus, ne peut pas ne pas l’imaginer, et à vrai dire, il se trouve fréquemment à penser à Steve Jobs, dans le cadre de ses décisions stratégiques. « Avec tous les succès que la société a connu depuis la mort de Steve, il y a toujours un moment au milieu de mon enthousiasme où je pense que j’aimerais que Steve puisse être ici pour en discuter. Il est impossible de ne pas avoir dans sa tête la conversation que je souhaiterais avoir avec lui dans la vie réelle », explique-t-il.

Pixar et le cancer

Alors que Bob Iger s’apprête à annoncer le rachat de Pixar, début 2006, Steve Jobs, qui siège au CA de Disney, l’entretien de la reprise de son cancer. « Il m’a dit que le cancer avait atteint son foie, et m’a parlé des faibles chances de le vaincre. Mais il voulait faire tout son possible pour être encore de ce monde pour la remise de diplôme de son fils Reed. Quand il m’a dit que c’était dans 4 ans, je me suis senti dévasté. C’était atroce d’avoir ces deux conversations en même temps – Steve faisant face à sa mort prochaine et l’accord de business que nous allions annoncer dans les prochaines minutes. »

Steve a donné de nombreux conseils à Bob durant leur relation, pesant notamment pour que Disney rachète Marvel, ou, plus prosaïquement, des conseils de voyage pour les prochaines vacances de la famille Iger.

Le streaming déjà dans la tête

Entre les deux hommes, les relations ont immédiatement été cordiales. Ce n’était pourtant pas gagné : quand Iger a pris les commandes de Disney, Steve Jobs était en conflit avec son ancien dirigeant, Michael Esner, qui voulait mettre fin à l’accord de distribution Disney Pixar. Iger a rapidement rompu la glace avec Jobs. »Je pensais à l’avenir de la télévision et je pensais que ce n’était qu’une question de temps avant que nous puissions accéder aux émissions de télévision et aux films sur nos ordinateurs. Je ne savais pas à quelle vitesse la technologie mobile allait évoluer (l’iPhone n’était pas encore sorti, il le ferait dans deux ans), donc ce que j’imaginais était une plate-forme iTunes pour la télévision, « iTV », telle que je la décrivais. Steve resta silencieux pendant un moment, puis dit finalement: « Je vais revenir vers vous à ce sujet. Je travaille sur quelque chose que je veux vous montrer », rapporte Iger.

Ce que Jobs voulait lui montrer était l’iPod vidéo sur lequel il souhaitait pouvoir proposer les contenus Disney, ce qu’Iger a accepté. Les relations entre les deux hommes ont commencé là, pour s’arrêter quand on sait, au décès de Steve Jobs, le 5 octobre 2011.

AUCUN COMMENTAIRE

À vous la parole !

Fermer
*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.