Petit coup de tonnerre bancaire, aujourd’hui, du côté du parlement allemand, où une commission a introduit et voté, tard dans la nuit, un amendement obligeant les « opérateurs d’infrastructure de paiement » à ouvrir leur système à la concurrence « en l’échange d’une rétribution raisonnable ». Ce texte, qui ne mentionne pas spécifiquement Apple, est censé entrer en vigueur dès le début de l’année prochaine. L’amendement a été ajouté à une loi portant sur la lutte contre le blanchiment d’argent.

Apple a rapidement fait savoir qu’elle était surprise de la soudaineté avec laquelle cette disposition légale a été introduite et qu’elle « craignait que le projet de loi soit dangereux pour la facilité d’usage, la protection des données et la sécurité bancaire ». Il ne s’agit pour l’heure que d’un projet de loi, mais la rumeur d’une éventuelle divergence entre le parlement et la chancelière allemande a été démentie, ce qui fait qu’a priori rien ne s’oppose à ce que ce projet devienne loi.

AUCUN COMMENTAIRE

À vous la parole !

Fermer
*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.