C’est un époque pivot pour Apple, qui assure désormais, par la voix de son CEO, Tim Cook, que sa « plus importante contribution » au monde sera dans le domaine médical, domaine dans lequel le géant californien affute ses armes. Aujourd’hui, CNBC révèle qu’Apple offre à ses employés californiens des tests génétiques, dans l’optique de détecter des pathologies potentielles et d’offrir un suivi médical proactif à son personnel. La chose ne va pas sans quelques questions éthiques.

AC Wellness, le réseau d’établissements médicaux pour les employés d’Apple

Ces test génétiques présentent plusieurs particularités : ils sont réalisés dans des antennes médicales directement implantées autour de l’Apple Park et d’autres installations californiennes d’Apple, lesquelles appartiennent à AC Wellness, le réseau d’établissements médicaux pour les employés d’Apple lancé début 2018. Pour ces tests, AC Wellness travaille avec la société californienne Color Genomics, qui se charge d’établir le profil génétique des employés. Celui-ci est prescrit par un médecin d’AC Wellness – qui ne sont pas directement des employés d’Apple mais travaillent exclusivement pour les employés d’Apple et leur famille – qui se charge également de la consultation d’annonce des résultats. C’est à cette occasion que le médecin pourra prescrire des traitements ou recommander des modifications comportementales pour éviter ou réduire les risques de développer des pathologies.

La confidentialité en question

Évidemment, ces tests génétiques débouchent sur des données extrêmement personnelles, auxquelles Apple, en tant qu’employeur, ne doit pas avoir accès. À cet effet, la gestion administrative des tests est confiées à une société externe, avec des mesures de régulation mises en place pour interdire la transmission « des données les plus sensibles » à Apple employeur.

Reste que le risque existe, et qu’il dépasse largement le cas d’Apple. D’autres entreprises proposent ce type de tests à leurs employés, notamment Jefferson Health, une chaine d’établissement de santé américaine, qui les propose à ses 30 000 employés

AUCUN COMMENTAIRE

À vous la parole !

Fermer
*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.