C’est la fin d’une époque, celle des équipes d’Adobe qui débarquent gentiment au sein des entreprises pour vérifier les postes informatiques et la validité des licences des logiciels installés. La grande époque de la Business Software alliance (BSA), dont Adobe est l’un des membres les plus actifs. N’allez pas imaginer que c’est parce que, soudain, l’éditeur considère que ses clients sont tous honnêtes, c’est simplement que le modèle de la licence associée à un poste de travail est dépassé, remplacé par le modèle de l’abonnement – lire l’abonnement, le nouveau cancer des applications ? – et du SaaS, Software as a Service.

[Stephen White pour Gartner] a noté (http://blogs.gartner.com/stephen-white/2016/08/03/adobe-close-audit-future-of-sam/), qu’Adobe a déjà fermé (en novembre dernier) ses services d’audits en Amérique du Nord, du Sud et au Japon. C’est en cours pour l’Europe. L’éditeur, qui était parmi les 5 plus actifs dans ce domaine, se repose désormais sur son système d’abonnement, qui se charge automatiquement de vérifier la validité des licences, grâce au Adobe Genuine Software Integrity Service, et éventuellement de facturer la mise en conformité d’une installation « non conforme ». Ce qui change, finalement, c’est que les salariés n’ont plus le plaisir de la visite des inspecteurs d’Adobe. Tant pis pour le contact humain et la convivialité. ;-)

1 COMMENTAIRE

  1. Il fût un temps où j’achetais des licences Adobe, pour mon entreprise ET à titre personnel.
    J’ai un jour reçu un courrier menaçant m’énumérant ce qu’il en coûte de frauder, courrier qu’Adobe n’avait pu m’envoyer que parce que je figurais dans leur fichier clients.
    Je leur ai répondu vertement d’aller se faire … et que dorénavant aucune licence ne serait renouvelée.
    Ça fait quatorze ans que je tiens parole; et, l’obsolescence des logiciels aidant, ça fait bien longtemps que je n’utilise plus aucun logiciel Adobe.
    Juste à cause de leurs manières déplorables.

À vous la parole !

Fermer
*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.