Apple a viré au moins 181 applications liées au vapotage, dans le contexte d’une série de décès suspects aux USA, attribués au vapotage de e-liquide trafiqués, contenant des molécules proches du Tétrahydrocannabinol (THC), la molécule psychoactive du cannabis.

Ces décès, au nombre de 42, dont les causes ne sont pas connues avec certitude, sont liés à des dommages sur les poumons, a estimé le Centers for Disease Control and Prevention (CDC) américain. L’hypothèse avancée tient à l’utilisation de e-liquides frelatés, contenant vraisemblablement de la vitamine E, laquelle, chauffée, peut devenir nocive pour les système respiratoire. Apple a confirmé qu’elle supprimait toutes les apps liées à la vape, et avait même modifié ses règles d’admission sur l’App Store en conséquence.

Nous veillons à ce que l’App Store soit un lieu de confiance où les clients, en particulier les jeunes, peuvent télécharger des applications en toute confiance. Nous évaluons en permanence les applications et consultons les dernières données factuelles afin de déterminer les risques pour la santé et le bien-être des utilisateurs. Récemment, des experts allant du CDC à l’American Heart Association ont attribué une variété de blessures et de décès aux poumons aux produits de cigarette électronique et de vapotage, allant même jusqu’à considérer que la propagation de ces dispositifs constituait une crise de santé publique et une épidémie pour les jeunes. Nous sommes d’accord et nous avons mis à jour nos consignes de révision de l’App Store pour indiquer que les applications encourageant ou facilitant l’utilisation de ces produits ne sont pas autorisées. A ce jour, ces applications ne sont plus disponibles au téléchargement. »

AUCUN COMMENTAIRE

À vous la parole !

Fermer
*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.